Votre compte

Alibis 58


LES FICTIONS : « Marie-Marthe », de Maureen Martineau ; « Mon cher Rémi », de Luc Dagenais ; « La Vie très banale de Meredith Poissard », d'Estelle Valls de Gomis ; « Azad », de François-Bernard Tremblay ; « La Mort de Capitaine Amérique », de Geneviève Blouin ; « Jusqu'à ce que la mort nous sépare », de Rick Mofina ; « L'Horreur ! disait Kurtz », de Camille Bouchard. LES ARTICLES : «La Corriveau frappe encore : sept questions à l’historienne Catherine Ferland », de Martine Latulippe ; « Conversation avec Chrystine Brouillet », de Pascale Raud. LES CHRONIQUES : « Camera oscura » ; « Le crime en vitrine » ; « Dans la mire ».

Ce livre est classé dans les catégories :

4,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Alibis 58”

Fiche technique

Résumé

LES FICTIONS : « Marie-Marthe », de Maureen Martineau ; « Mon cher Rémi », de Luc Dagenais ; « La Vie très banale de Meredith Poissard », d'Estelle Valls de Gomis ; « Azad », de François-Bernard Tremblay ; « La Mort de Capitaine Amérique », de Geneviève Blouin ; « Jusqu'à ce que la mort nous sépare », de Rick Mofina ; « L'Horreur ! disait Kurtz », de Camille Bouchard. LES ARTICLES : «La Corriveau frappe encore : sept questions à l’historienne Catherine Ferland », de Martine Latulippe ; « Conversation avec Chrystine Brouillet », de Pascale Raud. LES CHRONIQUES : « Camera oscura » ; « Le crime en vitrine » ; « Dans la mire ».

Biographie de Maureen Martineau

Maureen Martineau a été comédienne, metteure en scène et auteure au Théâtre Parminou. Son expertise en art social l’a menée en Amérique centrale et en Inde où elle collabore avec l’ONG One Drop. En 2012, elle publiait un premier polar, Le Jeu de l’ogre, et remportait le prix d’excellence du CALQ. En 2014, L’Enfant promis s’est mérité le prix Arthur-Ellis du meilleur roman policier francophone canadien. En 2015, Une église pour les oiseaux inaugure la nouvelle série de romans noirs chez Héliotrope, alors que chez VLB paraît L’Activiste, le jour des morts, troisième enquête de la sergente-détective Judith Allison. On peut également lire sa nouvelle « Page 62 » dans le recueil Crimes à la bibliothèque paru chez Druide. Originaire de Hull (maintenant Gatineau), Luc Dagenais habite à Montréal depuis une vingtaine d’années. Après avoir occupé divers emplois, et fait des études universitaires en cinéma et en histoire de l’art, il est aujourd’hui archiviste de profession. Sa nouvelle « La Vie des douze Jésus » lui a valu le prix Solaris 2009, et l’ensemble de sa production 2012 d’être finaliste au prix Jacques-Brossard. Née en 1973, Estelle Valls de Gomis est écrivaine, essayiste (elle a obtenu son Doctorat en 2003 à l’Université de Toulouse Le Mirail avec sa thèse traitant du vampire dans la littérature, le folklore et la culture, Le Vampire au Fil des Siècles) et traductrice. Elle a démarré son travail d’auteure en 1998 et compte quelques romans et recueils à son actif, ainsi que des essais et anthologies (Oxymore, Autrement, Nuit d’Avril, Terre de Brume, Glyphe, Black Book, Lokomodo…). Spécialiste du vampire et de l’époque victorienne, mais aussi amatrice de mythologies diverses, l’imaginaire collectif et les légendes constituent son pain littéraire quotidien. Ses dernières parutions furent Le Cabaret Vert, réédité aux éditions Le Chat Rouge, et une nouvelle de zombies, « 1977 », aux éditions Lune Écarlate en 2015. François-Bernard Tremblay est né à La Malbaie dans la région de Charlevoix. Il est professeur de littérature au Collège d’Alma depuis 1997 et collabore depuis plusieurs années à différents projets littéraires. En 2007, il fonde la revue Clair-Obscur. Trois recueils de poésie, deux romans pour la jeunesse (Série Les Téméraires) et un recueil de récits d’aventures sur la natation ont marqué ses dernières années d’écriture. Historienne férue d’arts martiaux, Geneviève Blouin, entre deux projets de romans, aime tâter du texte court. Cet éclectisme semble lui réussir, car ses nouvelles et novella se sont méritées quelques prix, notamment un Aurora-Boréal pour la novella Le Chasseur (Les Six brumes), tandis que sa trilogie de romans historiques Hanaken (Phoenix) a reçu le Prix Canada-Japon en 2016. Titulaire d’une maîtrise en histoire de l’Antiquité, Geneviève se définit parfois comme une spécialiste des gens nés « avant le péché originel ». Rick Mofina a grandi à Belleville, à l’est de Toronto, en Ontario. Il a commencé à écrire des histoires dès l’école primaire et vendu sa première nouvelle à un magazine du New Jersey à l’âge de quinze ans. Adolescent, il est allé en Californie en faisant du pouce et a raconté ses tribulations dans un roman. Il a fait toutes sortes de métiers, comme employé dans un hippodrome ou livreur de voitures jusqu’en Floride, avant de fréquenter l’Université Carleton, où il a étudié le journalisme, la littérature anglaise et le roman policier américain. Étudiant, il a travaillé l’été comme reporter au Toronto Star avant d’embrasser la carrière de journaliste dans différentes rédactions pendant une trentaine d’années. Il a notamment travaillé au Ottawa Citizen, au Calgary Herald et comme agencier au Southam News. Depuis son premier roman policier, If Angels Fall (La Dérive des anges), il a publié une vingtaine d'ouvrages distribués dans vingt et un pays. CAMILLE BOUCHARD est né en 1955 à Forestville, sur la Côte-Nord. Auteur de plus de soixante-dix romans jeunesse, une dizaine de romans grand public et plus de trente courts récits et reportages, Camille Bouchard, tout en poursuivant ses voyages sur tous les continents, s’est vu remettre de nombreux prix littéraires dont la plus prestigieuse récompense canadienne – Prix du Gouverneur général du Canada – pour lequel il a été lauréat en 2005 et finaliste à quatre autres reprises en 2008, 2011, 2012 et 2013. Certaines de ses œuvres apparaissent également sur des listes de sélection internationale, entre autres l’éminente White Raven’s International List of Honour.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire