Votre compte

«Allô oui» ou les Mémoires de Madame Claude


Créer et diriger seule, pendant quinze ans, le plus extraordinaire, le plus élégant et le plus recherché des réseaux de call-girls internationaux, cela suppose un talent peu commun. Cela donne aussi sur la vie, les hommes, les femmes, une somme de connaissances que peuvent envier bien des sexologues. Pendant quinze ans, des milliers d'hommes — la plupart du temps riches et puissants, souvent couverts de femmes — ont fait leur l'idée que Madame Claude se faisait de l'amour. De tous les amours. Dans Allô, oui, l'auteur raconte comment la jeune élève des Sœurs Visitandines, la petite bourgeoise provinciale qu'elle fût, a pu conquérir cet étrange empire. En même temps qu'une connaissance inégalée des zones obscures et inavouées de l'âme humaine. On ne trouvera, dans ses mémoires, ni noms, ni descriptions alléchantes. Dans ce joli jeu de la tête et des jambes qu'est l'amour physique, le rôle d'un livre, est de s'intéresser surtout à la tête. En ce qui concerne les noms — Dieu merci — il n'y en a pas... Ce qui importe, ce n'est pas le nom du faux chirurgien, celui du chef d'État guitariste, ou celui du P.-D.G. d'une entreprise multinationale dont le bonheur (physique) est d'aboyer pour un sucre. C'est, bien sûr, leur problème et la manière dont ils le résolvent. À travers la vie de Madame Claude, ce sont les problèmes — tous les problèmes — posés aux hommes et aux femmes par la pratique de l'amour, que le lecteur trouvera évoqués. En même temps qu'il pourra en tirer, pour lui-même, un véritable enseignement.

Ce livre est classé dans les catégories :

5,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “«Allô oui» ou les Mémoires de Madame Claude”

Fiche technique

Résumé

Créer et diriger seule, pendant quinze ans, le plus extraordinaire, le plus élégant et le plus recherché des réseaux de call-girls internationaux, cela suppose un talent peu commun. Cela donne aussi sur la vie, les hommes, les femmes, une somme de connaissances que peuvent envier bien des sexologues. Pendant quinze ans, des milliers d'hommes — la plupart du temps riches et puissants, souvent couverts de femmes — ont fait leur l'idée que Madame Claude se faisait de l'amour. De tous les amours. Dans Allô, oui, l'auteur raconte comment la jeune élève des Sœurs Visitandines, la petite bourgeoise provinciale qu'elle fût, a pu conquérir cet étrange empire. En même temps qu'une connaissance inégalée des zones obscures et inavouées de l'âme humaine. On ne trouvera, dans ses mémoires, ni noms, ni descriptions alléchantes. Dans ce joli jeu de la tête et des jambes qu'est l'amour physique, le rôle d'un livre, est de s'intéresser surtout à la tête. En ce qui concerne les noms — Dieu merci — il n'y en a pas... Ce qui importe, ce n'est pas le nom du faux chirurgien, celui du chef d'État guitariste, ou celui du P.-D.G. d'une entreprise multinationale dont le bonheur (physique) est d'aboyer pour un sucre. C'est, bien sûr, leur problème et la manière dont ils le résolvent. À travers la vie de Madame Claude, ce sont les problèmes — tous les problèmes — posés aux hommes et aux femmes par la pratique de l'amour, que le lecteur trouvera évoqués. En même temps qu'il pourra en tirer, pour lui-même, un véritable enseignement.

Biographie de Jacques Quoirez

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire