Votre compte

Anna de Noailles


"Mon cœur, vaste témoin du monde, Que tout blessait, à qui tout plut." Anna-Élisabeth de Brancovan, comtesse Mathieu de Noailles (1876 -1933), née au sein d’une famille princière roumaine du côté du père et d’humanistes grecs du côté de la mère, fut, c’est un euphémisme que de le dire, bénie des dieux. Riche, belle, adulée dès ses premiers écrits par ses contemporains, elle fut la muse officielle de la IIIe République, comme Valéry en était l’orateur. Mais elle fut aussi l’auteur d’une œuvre poétique de premier plan et une actrice principale de son temps. Âme d’un salon littéraire qui accueillit le Tout-Paris de l’aube du XXe siècle, créatrice du prix Vie heureuse, ancêtre du Femina, elle fut la première femme à porter le titre de commandeur de la Légion d’honneur et à entrer à l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,49 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Anna de Noailles”

Fiche technique

Résumé

"Mon cœur, vaste témoin du monde, Que tout blessait, à qui tout plut." Anna-Élisabeth de Brancovan, comtesse Mathieu de Noailles (1876 -1933), née au sein d’une famille princière roumaine du côté du père et d’humanistes grecs du côté de la mère, fut, c’est un euphémisme que de le dire, bénie des dieux. Riche, belle, adulée dès ses premiers écrits par ses contemporains, elle fut la muse officielle de la IIIe République, comme Valéry en était l’orateur. Mais elle fut aussi l’auteur d’une œuvre poétique de premier plan et une actrice principale de son temps. Âme d’un salon littéraire qui accueillit le Tout-Paris de l’aube du XXe siècle, créatrice du prix Vie heureuse, ancêtre du Femina, elle fut la première femme à porter le titre de commandeur de la Légion d’honneur et à entrer à l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique.

Biographie de Frédéric Martinez

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire