Votre compte

Arsène Lupin contre Herlock Sholmès


♦ Cet ebook bénéficie d’une mise en page esthétique optimisée pour la lecture numérique. ♦

Suite à une commande du magazine Je sais tout, Maurice Leblanc crée en 1907 le personnage d’Arsène Lupin, le gentleman-cambrioleur. Très rapidement, le succès est au rendez-vous et ce personnage devient un incontournable de la littérature française. Souvent surnommé le « Conan Doyle français », l’histoire qui suit, Arsène Lupin contre Herlock Sholmès vaudra à Maurice Leblanc la colère de son homologue britannique, ne supportant pas de voir son détective parodié de la sorte.

Ce livre est classé dans les catégories :

1,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Arsène Lupin contre Herlock Sholmès”

Fiche technique

Résumé

♦ Cet ebook bénéficie d’une mise en page esthétique optimisée pour la lecture numérique. ♦

Suite à une commande du magazine Je sais tout, Maurice Leblanc crée en 1907 le personnage d’Arsène Lupin, le gentleman-cambrioleur. Très rapidement, le succès est au rendez-vous et ce personnage devient un incontournable de la littérature française. Souvent surnommé le « Conan Doyle français », l’histoire qui suit, Arsène Lupin contre Herlock Sholmès vaudra à Maurice Leblanc la colère de son homologue britannique, ne supportant pas de voir son détective parodié de la sorte.

Biographie de Maurice Leblanc

Maurice Leblanc est né en 1864 à Rouen. Après des études de droit, il se lance dans le journalisme. En 1907 paraît son premier ouvrage « policier » : Arsène Lupin gentleman cambrioleur. Le personnage devient immédiatement populaire et Leblanc en fait le héros d’une longue série d’aventures. Au total trente récits, parmi lesquels Arsène Lupin contre Herlock Sholmès (1908), L’Aiguille creuse (1909), Le Bouchon de cristal (1912), Les Huit Coups de l’horloge (1921), La Cagliostro se venge (1935)... Maurice Leblanc est mort en 1941 à Perpignan.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire