Votre compte

C'est complet au royaume des morts


Ovni de la contre-culture québécoise des années 1960 et 1970, Emmanuel Cocke s’éteint en Inde, en 1973, à l’âge de 28 ans, laissant derrière lui une œuvre littéraire comportant quatre romans et un recueil de nouvelles de science-fiction érotico-psychédélique. Cinéaste, romancier, journaliste et musicien, Cocke demeurera toutefois méconnu après son décès prématuré. À travers des témoignages, photos et extraits d’articles et de documents inédits, C’est complet au royaume des morts retrace l’époque et la vie de ce cascadeur de l’esprit arrivé au Québec en 1965, obsédé par la mort et fanatique de Mailer, Vian, Burroughs, Fellini, Gauvreau et Charlebois.

Ce livre est classé dans les catégories :

16,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “C'est complet au royaume des morts”

Fiche technique

Résumé

Ovni de la contre-culture québécoise des années 1960 et 1970, Emmanuel Cocke s’éteint en Inde, en 1973, à l’âge de 28 ans, laissant derrière lui une œuvre littéraire comportant quatre romans et un recueil de nouvelles de science-fiction érotico-psychédélique. Cinéaste, romancier, journaliste et musicien, Cocke demeurera toutefois méconnu après son décès prématuré. À travers des témoignages, photos et extraits d’articles et de documents inédits, C’est complet au royaume des morts retrace l’époque et la vie de ce cascadeur de l’esprit arrivé au Québec en 1965, obsédé par la mort et fanatique de Mailer, Vian, Burroughs, Fellini, Gauvreau et Charlebois.

Biographie de Ralph Elawani

Né en 1986 d’un père libyen et d’une mère québécoise, Ralph Elawani a fait des études littéraires à l’université McGill. Tâcheron de l’hémisphère droit, Elawani est également musicien et collabore à quelques revues culturelles, en plus d’avoir œuvré à titre de programmateur invité au microcinéma Blue Sunshine. C’est complet au royaume des morts est son premier livre.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire