Votre compte

Ce soir j'ai peur


Jane, étudiante en gymnastique, vit torturée par le remords d'avoir empoisonné son amant, un homme plus âgé qu'elle. Au fil d'une existence rythmée par l'entraînement physique et les conversations de jeunes filles, elle ressasse en secret les raisons de son crime. Mais sa version des faits est-elle aussi conforme à la réalité qu'elle voudrait le croire ?
Annie Saumont, réputée pour son talent de nouvelliste, excelle à dépeindre la noirceur de l'âme humaine. Sombre et délicieusement pervers, Ce soir j'ai peur, un de ses rares romans, paru en 1961, annonçait déjà toute la singularité de cette plume majeure de la littérature française contemporaine.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Ce soir j'ai peur”

Fiche technique

  • Auteur : Annie SAUMONT
  • Éditeur : Julliard
  • Date de parution : 05/02/15
  • EAN : 9782260024057
  • Format : ePub
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

Jane, étudiante en gymnastique, vit torturée par le remords d'avoir empoisonné son amant, un homme plus âgé qu'elle. Au fil d'une existence rythmée par l'entraînement physique et les conversations de jeunes filles, elle ressasse en secret les raisons de son crime. Mais sa version des faits est-elle aussi conforme à la réalité qu'elle voudrait le croire ?
Annie Saumont, réputée pour son talent de nouvelliste, excelle à dépeindre la noirceur de l'âme humaine. Sombre et délicieusement pervers, Ce soir j'ai peur, un de ses rares romans, paru en 1961, annonçait déjà toute la singularité de cette plume majeure de la littérature française contemporaine.

Biographie d’Annie SAUMONT

Née à Cherbourg, Annie Saumont s'est d'abord illustrée en tant que traductrice, notamment de J.D. Salinger. Auteure de plus de trois cents nouvelles et d'une vingtaine de recueils, Annie Saumont a reçu de nombreux prix littéraires, dont le Goncourt de la nouvelle pour Quelquefois dans les cérémonies (Gallimard, 1981), le Grand prix de la nouvelle de la Société Des Gens de Lettres pour Je suis pas un camion (Seghers, 1989), le prix Renaissance de la nouvelle pour Les voilà quel bonheur (Julliard, 1994) ainsi que le prix de la Nouvelle décerné par l'Académie française pour l'ensemble de son œuvre. Koman sa sécri émé ? (2005), Les Croissants du dimanche (2008), Encore une belle journée (2010), Le Tapis du salon (2012), Un si beau parterre de pétunias (2013) sont paru aux éditions Julliard. Florilège (2017) publié à titre posthume rassemble une quarantaine de courts récits caractéristiques de son style inimitable.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire