Votre compte

Ciel variable. No. 104, Automne 2016


Le numéro 104 de la revue des arts, des médias et de la culture, Ciel variable, nous invite à poser un autre regard sur les choses. Cet automne, c’est par le biais de la photographie que le dossier principal nous propose de regarder la vie selon un « angle décalé ». Cet angle, c’est peut-être l’unique point commun entre le travail des trois artistes invités ici. Yoanis Menge cherche par son œuvre, caractérisé par un intense noir et blanc contrasté, à modifier la perception négative du public par rapport à la chasse au phoque. Marisa Portolese décortique dans sa dernière série les conventions rigides du portrait de femme victorien : une avenue inusitée pour remettre en question les stéréotypes de l’idéal féminin. Quant aux Outsiders que sont Nan Goldin, Diane Arbus et autres, récemment mis à l’honneur du Musée des Beaux-Arts de l’Ontario, ils s’attachent aux pas des marginaux dont ils révèlent la douloureuse beauté. Tous ont remis en question des préjugés et des systèmes de pensée dominants : voici d’autres sujets, d’autres valeurs à célébrer.
5,00 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Ciel variable. No. 104, Automne 2016”

Fiche technique

Résumé

Le numéro 104 de la revue des arts, des médias et de la culture, Ciel variable, nous invite à poser un autre regard sur les choses. Cet automne, c’est par le biais de la photographie que le dossier principal nous propose de regarder la vie selon un « angle décalé ». Cet angle, c’est peut-être l’unique point commun entre le travail des trois artistes invités ici. Yoanis Menge cherche par son œuvre, caractérisé par un intense noir et blanc contrasté, à modifier la perception négative du public par rapport à la chasse au phoque. Marisa Portolese décortique dans sa dernière série les conventions rigides du portrait de femme victorien : une avenue inusitée pour remettre en question les stéréotypes de l’idéal féminin. Quant aux Outsiders que sont Nan Goldin, Diane Arbus et autres, récemment mis à l’honneur du Musée des Beaux-Arts de l’Ontario, ils s’attachent aux pas des marginaux dont ils révèlent la douloureuse beauté. Tous ont remis en question des préjugés et des systèmes de pensée dominants : voici d’autres sujets, d’autres valeurs à célébrer.

Biographie de Jacques Doyon

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire