Votre compte

Ciné-Bulles. Vol. 34 No. 4, Automne 2016


C’est la splendide Isabelle Huppert, le visage meurtri, mais le regard plein de force, qui orne la couverture de ce Ciné-Bulles d’automne. L’actrice française est l’héroïne farouche de Elle de Paul Verhoeven. La sortie sur nos écrans de ce film-choc est l’occasion pour Zoé Protat de brosser le portrait de son créateur, de ses premiers films hollandais aux grands succès hollywoodiens, jusqu’à ses récentes réussites. La revue propose également des entrevues avec les réalisateurs Vincent Biron, auteur de l’une des farces cinématographiques les plus applaudies de l’année, Prank; Kim Nguyen, qui nous raconte la genèse tout à fait particulière de sa romance nordique Un ours et deux amants; et finalement Steve Patry à propos de Waseskun, portrait d’un centre de détention autochtone hors normes. Le documentaire est d’ailleurs à l’honneur avec les dernières œuvres de Gianfranco Rosi, Alanis Obomsawin et Saël Lacroix. Un hommage au cinéaste iranien Abbas Kiarostami, récemment décédé, ainsi qu’une réflexion sur l’érotisme au cinéma signée Jean-Philippe Gravel complètent le tout.
3,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Ciné-Bulles. Vol. 34 No. 4, Automne 2016”

Fiche technique

Résumé

C’est la splendide Isabelle Huppert, le visage meurtri, mais le regard plein de force, qui orne la couverture de ce Ciné-Bulles d’automne. L’actrice française est l’héroïne farouche de Elle de Paul Verhoeven. La sortie sur nos écrans de ce film-choc est l’occasion pour Zoé Protat de brosser le portrait de son créateur, de ses premiers films hollandais aux grands succès hollywoodiens, jusqu’à ses récentes réussites. La revue propose également des entrevues avec les réalisateurs Vincent Biron, auteur de l’une des farces cinématographiques les plus applaudies de l’année, Prank; Kim Nguyen, qui nous raconte la genèse tout à fait particulière de sa romance nordique Un ours et deux amants; et finalement Steve Patry à propos de Waseskun, portrait d’un centre de détention autochtone hors normes. Le documentaire est d’ailleurs à l’honneur avec les dernières œuvres de Gianfranco Rosi, Alanis Obomsawin et Saël Lacroix. Un hommage au cinéaste iranien Abbas Kiarostami, récemment décédé, ainsi qu’une réflexion sur l’érotisme au cinéma signée Jean-Philippe Gravel complètent le tout.

Biographie de Éric Perron

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire