Votre compte

Comès, les romans noir et blanc - 1987-2006


Cette compilation reprend les derniers romans graphiques en noir et blanc réalisés par Comès: L’Arbre-Coeur, une confrontation entre deux êtres en proie à la folie, ris, une aventure étrange entre passé et présent, humains et animaux, La Maison où rêvent les arbres, un récit poétique sombre et lumineux à la fois, Les Larmes du tigre, une histoire initiatique indienne, Dix de der dans lequel l’auteur revient sur la vanité de la guerre, ainsi que de courts récits inédits en album et parus dans la revue (À suivre). Avec ces récits, Comès démontre sa capacité à toucher au plus profond de l’âme et à construire des ponts entre le monde du visible et de l’invisible.

Ce livre est classé dans les catégories :

26,99 €
Sortie prévue le 09/09/20. ?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Comès, les romans noir et blanc - 1987-2006”

Fiche technique

  • Auteur : Didier Comès
  • Éditeur : Casterman
  • Date de parution : 09/09/20
  • EAN : 9782203216648
  • Format : PDF
  • Nombre de pages: 433
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

Cette compilation reprend les derniers romans graphiques en noir et blanc réalisés par Comès: L’Arbre-Coeur, une confrontation entre deux êtres en proie à la folie, ris, une aventure étrange entre passé et présent, humains et animaux, La Maison où rêvent les arbres, un récit poétique sombre et lumineux à la fois, Les Larmes du tigre, une histoire initiatique indienne, Dix de der dans lequel l’auteur revient sur la vanité de la guerre, ainsi que de courts récits inédits en album et parus dans la revue (À suivre). Avec ces récits, Comès démontre sa capacité à toucher au plus profond de l’âme et à construire des ponts entre le monde du visible et de l’invisible.

Biographie de Didier Comès

Didier Comès est né en 1942 à Sourbrodt, petit village des cantons de l’Est. Son père parlant allemand et sa mère wallon et français, il se définit lui-même comme étant un « bâtard de deux cultures ». En sortant de l’école à 16 ans, il sera dessinateur industriel. En parallèle, il s’initie à la musique. S’essayant aux percussions, il ne viendra à la bande dessinée que plus tard. En 1969, il écrit Hermann, une série de gags publiée dans les pages jeunesse du Soir. En 1973, Pilote publie le premier épisode d’Ergün l’errant, dont le deuxième épisode ne paraîtra qu’en 1980 chez Casterman. En 1975, celui qu’on considère déjà comme l’héritier spirituel d’Hugo Pratt écrit L’Ombre du corbeau. C’est en 1980 également que Casterman publie Silence, album qui consacre Comès et pour lequel il abandonne la couleur pour la technique du noir et blanc. Ensuite viendront La Belette (1983), Eva (1985), L’Arbre-Cœur (1988), Iris (1991) et La Maison où rêvent les arbres (1995).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire