Votre compte

Comment enseigner la mort à un robot?


« Grâce à la mort, nous avons appris à raconter des histoires, et grâce aux histoires, nous avons appris à apprendre.» Nous sommes en 2115. Puisque la fiction est le meilleur mode de programmation des êtres humains, on a demandé à une cohorte de 2000 cyborgs écrivains d’enseigner la mort aux robots dotés de conscience, deuxième génération, les T******-******-879. Ce livre leur enseigne comment mourir. Si vous ne faites pas partie de cette catégorie, veuillez ne pas tenir compte de ce livre. Il n’a pas été écrit pour vous.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Comment enseigner la mort à un robot?”

Fiche technique

Résumé

« Grâce à la mort, nous avons appris à raconter des histoires, et grâce aux histoires, nous avons appris à apprendre.» Nous sommes en 2115. Puisque la fiction est le meilleur mode de programmation des êtres humains, on a demandé à une cohorte de 2000 cyborgs écrivains d’enseigner la mort aux robots dotés de conscience, deuxième génération, les T******-******-879. Ce livre leur enseigne comment mourir. Si vous ne faites pas partie de cette catégorie, veuillez ne pas tenir compte de ce livre. Il n’a pas été écrit pour vous.

Biographie de Bertrand Laverdure

Né en 1967, Bertrand Laverdure est poète, romancier, performeur, blogueur, « technicien coiffeur », recherchiste et chroniqueur pour l’émission littéraire Tout le monde tout lu! à MAtv. Il s'intéresse à la multidisciplinarité en littérature. En poésie, il a notamment publié Rires (Noroît 2004), Sept et demi (Le Quartanier, 2007) et Rapport de stage en milieu humain (Triptyque,2014). Ses romans, dont Gomme de xanthane (Triptyque, 2006), Lectodôme (Quartanier, 2008), J’invente la piscine (roman pour adolescents, La courte échelle, 2010), ainsi que Bureau universel des copyrights (La Peuplade,2011), ont tous reçu un accueil critique chaleureux. Il a participé à plusieurs collectifs d’auteurs, dont Être un héros (La courte échelle, 2011), deux collectifs au Quartanier et à Bienvenue aux dames (VLB, 2014). La traduction en anglais de Bureau universel des copyrights est parue chez Bookthug à Toronto en octobre 2014. Il a obtenu le prix Joseph S. Stauffer, décerné par le Conseil des arts du Canada, en 1999. Il a également reçu le prix Rina-Lasnier en 2003 pour son recueil Les forêts (Noroît, 2000), recueil qui fut aussi retenu comme finaliste au prix Émile-Nelligan en 2000. Son livre Audioguide (Noroît, 2002), a aussi été en nomination pour le Grand Prix du Festival international de Poésie de Trois-Rivières en 2003.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire