Votre compte

Entrevous. No. 3, 2017


Entrevous inaugure un nouveau sous-titre: « revue d’arts littéraires ». Au sommaire: cinq sections et de très nombreuses contributions. 1. Le laboratoire de création Troc-paroles de la Société littéraire de Laval, où sont expérimentées diverses techniques d’écriture : «Le brunch des espions» (micronouvelles), «Les listes de choses (prose poétique brève à la manière de Shonagon)» et «À la manière nippone» (haïku, tanka). 2. Mots sur image: où la poésie s'amalgame à l'art visuel et à la photographie d'art. 3. L'art du pastiche: après l’autofiction et le potluck littéraire, Entrevous poursuit dans la stimulation de la créativité par la contrainte volontaire et se livre à l’art du pastiche (de Vincent Delerm, Jun’ichiro Tanizaki et Jean de la Fontaine). 4. Lieux de mémoire littéraire: texte poétique lu à l’inauguration de la place Anne-Marie-Alonzo et visite de la bibliothèque de Nemo sur le Nautilus. 5. Une dernière section toute en interdisciplinarité, La littérature est partout: au cinéma (la romancière dans Le Violon rouge), au concert (poésie de Patrick Coppens et chambristes de l'Orchestre symphonique de Laval; poèmes du domaine public sur les gitans et Orchestre tzigane de Montréal), à l’opéra (Journées de la culture chez Béatrice Picard) et au théâtre (Festival des Molières).
8,00 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Entrevous. No. 3, 2017”

Fiche technique

Résumé

Entrevous inaugure un nouveau sous-titre: « revue d’arts littéraires ». Au sommaire: cinq sections et de très nombreuses contributions. 1. Le laboratoire de création Troc-paroles de la Société littéraire de Laval, où sont expérimentées diverses techniques d’écriture : «Le brunch des espions» (micronouvelles), «Les listes de choses (prose poétique brève à la manière de Shonagon)» et «À la manière nippone» (haïku, tanka). 2. Mots sur image: où la poésie s'amalgame à l'art visuel et à la photographie d'art. 3. L'art du pastiche: après l’autofiction et le potluck littéraire, Entrevous poursuit dans la stimulation de la créativité par la contrainte volontaire et se livre à l’art du pastiche (de Vincent Delerm, Jun’ichiro Tanizaki et Jean de la Fontaine). 4. Lieux de mémoire littéraire: texte poétique lu à l’inauguration de la place Anne-Marie-Alonzo et visite de la bibliothèque de Nemo sur le Nautilus. 5. Une dernière section toute en interdisciplinarité, La littérature est partout: au cinéma (la romancière dans Le Violon rouge), au concert (poésie de Patrick Coppens et chambristes de l'Orchestre symphonique de Laval; poèmes du domaine public sur les gitans et Orchestre tzigane de Montréal), à l’opéra (Journées de la culture chez Béatrice Picard) et au théâtre (Festival des Molières).

Biographie de Guillaume Apollinaire

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire