Votre compte

Faire aimer et apprendre l’histoire et la géographie au primaire et au secondaire


Cet ouvrage collectif cherche à répondre à de vastes et importantes questions de façon ni exclusivement théorique ni exclusivement pratique, mais empirique. En voici quelques-unes : •Comment faire aimer et apprendre l’histoire et la géographie aux élèves du primaire et du secondaire ? •Comment faire de ces disciplines des matières à penser, à se questionner ? •À quels savoirs devons-nous tenter de faire accéder ces élèves et dans quels buts ? •Comment leur enseigner à chercher, établir et utiliser – ou réfuter – des preuves historiques ou géographiques pour formuler ou évaluer des arguments politiques et en débattre avec discipline, honnêteté, rigueur et tolérance ? •Devons-nous (et comment pouvons-nous) les engager dans les débats historiques, sociaux, philosophiques et politiques fondamentaux ? •Comment valoriser le dépassement de soi et la solidarité sans tomber dans le conformisme et la rectitude ? •Comment concevoir et piloter des tâches en histoire ou en géographie adaptées aux effectifs hétérogènes et diversifiés des écoles québécoises ? •Comment créer, évaluer, perfectionner et partager des outils pour amener les élèves à acquérir des compétences favorisant leur participation avertie, libre et réfléchie à la vie sociopolitique ? Cet ouvrage prend le taureau par les cornes et examine ces nombreuses questions en creusant à la fois les aspects théoriques et pratiques. De plus, après avoir exposé le contenu et l’esprit des programmes en sciences sociales au primaire et au secondaire passés et actuels, ainsi que les savoirs de références appropriés, il fait le point sur ce que la recherche dit à propos de l’enseignement de diverses méthodes disciplinaires en histoire et en géographie, puis, il présente des récits de pratiques d’enseignement qui tiennent compte de ces méthodes.

Ce livre est classé dans les catégories :

14,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Faire aimer et apprendre l’histoire et la géographie au primaire et au secondaire”

Fiche technique

Résumé

Cet ouvrage collectif cherche à répondre à de vastes et importantes questions de façon ni exclusivement théorique ni exclusivement pratique, mais empirique. En voici quelques-unes : •Comment faire aimer et apprendre l’histoire et la géographie aux élèves du primaire et du secondaire ? •Comment faire de ces disciplines des matières à penser, à se questionner ? •À quels savoirs devons-nous tenter de faire accéder ces élèves et dans quels buts ? •Comment leur enseigner à chercher, établir et utiliser – ou réfuter – des preuves historiques ou géographiques pour formuler ou évaluer des arguments politiques et en débattre avec discipline, honnêteté, rigueur et tolérance ? •Devons-nous (et comment pouvons-nous) les engager dans les débats historiques, sociaux, philosophiques et politiques fondamentaux ? •Comment valoriser le dépassement de soi et la solidarité sans tomber dans le conformisme et la rectitude ? •Comment concevoir et piloter des tâches en histoire ou en géographie adaptées aux effectifs hétérogènes et diversifiés des écoles québécoises ? •Comment créer, évaluer, perfectionner et partager des outils pour amener les élèves à acquérir des compétences favorisant leur participation avertie, libre et réfléchie à la vie sociopolitique ? Cet ouvrage prend le taureau par les cornes et examine ces nombreuses questions en creusant à la fois les aspects théoriques et pratiques. De plus, après avoir exposé le contenu et l’esprit des programmes en sciences sociales au primaire et au secondaire passés et actuels, ainsi que les savoirs de références appropriés, il fait le point sur ce que la recherche dit à propos de l’enseignement de diverses méthodes disciplinaires en histoire et en géographie, puis, il présente des récits de pratiques d’enseignement qui tiennent compte de ces méthodes.

Biographie de Marc-AndréÉthier

Marc-André Éthier est professeur de didactique à l’Université de Montréal. Il est membre du CRIFPE et de l’Association québécoise pour la didactique de l’histoire et de la géographie (AQDHG). Au cours des 20 dernières années, ses recherches ont porté sur quatre grands thèmes : l’analyse des outils didactiques ; le développement de la pensée critique en histoire ; le transfert des apprentissages dans la pratique politique et communautaire et la délibération démocratique en classe de sciences sociales. David Lefrançois est professeur à l’UQO|Campus de Saint-Jérôme et chercheur associé au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE). Il est également responsable de l’équipe de recherche sur la Diversité scolaire et l’éducation citoyenne (DiSEC). Il a codirigé deux ouvrages collectifs, dont Didactique de l’univers social au primaire (ERPI, 2012), et coécrit de nombreux articles de nature scientifique et professionnelle avec Marc-André Éthier. Stéphanie Demers a enseigné le français et les sciences sociales pendant six ans au secondaire. À titre de professeure, ses recherches se situent au carrefour de la sociologie structurationniste et de la didactique de l’histoire. Elles portent sur l’enseignement de l’histoire nationale et ses relations avec la construction de l’identité sociale et de la citoyenneté, sur l’apport de l’apprentissage de l’histoire locale à la conceptualisation en histoire et au développement de l’agentivité, ainsi que sur les dimensions épistémologiques de la culture enseignante.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire