Votre compte

Faire ou faire-faire ?


Pourquoi faire appel aux services de « Pizza express » le jeudi et préparer des confitures maison le dimanche ? Quelles tâches sont effectuées au sein de la famille et quelles autres sont confiées à l'extérieur ? Quel est le rôle des réseaux de parenté ? Comment s'organisent les relations entre un ménage et les personnes qu'il emploie ? Le sens commun distingue activités familiales et non familiales, ce qui est dans la famille et au dehors. Or une même activité peut fonder l'intimité ici ou correspondre à une prestation professionnalisée ailleurs. L'analyse de ces mouvements fait apparaître une réalité inhabituelle de la famille, non plus définie de manière naturaliste ou essentialiste, mais se construisant comme telle par la domestication de ses activités. Les résultats présentés sont aussi d'une brûlante actualité sociale. À l'heure où la classe politique découvre des « gisements d'emploi » dans les activités familiales susceptibles d'être déléguées, il n'est pas sans intérêt en effet de souligner l'importance des logiques domestiques qui constituent autant de freins à cette délégation. Fruit d'un travail collectif de deux ans, qui a réuni les meilleurs spécialistes, Faire ou faire-faire ? est à la fois un bilan des acquis du savoir et une mise en commun de questions pour structurer ce champ de recherche novateur.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Faire ou faire-faire ?”

Fiche technique

Résumé

Pourquoi faire appel aux services de « Pizza express » le jeudi et préparer des confitures maison le dimanche ? Quelles tâches sont effectuées au sein de la famille et quelles autres sont confiées à l'extérieur ? Quel est le rôle des réseaux de parenté ? Comment s'organisent les relations entre un ménage et les personnes qu'il emploie ? Le sens commun distingue activités familiales et non familiales, ce qui est dans la famille et au dehors. Or une même activité peut fonder l'intimité ici ou correspondre à une prestation professionnalisée ailleurs. L'analyse de ces mouvements fait apparaître une réalité inhabituelle de la famille, non plus définie de manière naturaliste ou essentialiste, mais se construisant comme telle par la domestication de ses activités. Les résultats présentés sont aussi d'une brûlante actualité sociale. À l'heure où la classe politique découvre des « gisements d'emploi » dans les activités familiales susceptibles d'être déléguées, il n'est pas sans intérêt en effet de souligner l'importance des logiques domestiques qui constituent autant de freins à cette délégation. Fruit d'un travail collectif de deux ans, qui a réuni les meilleurs spécialistes, Faire ou faire-faire ? est à la fois un bilan des acquis du savoir et une mise en commun de questions pour structurer ce champ de recherche novateur.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire