Votre compte

Histoire socialiste de la France contemporaine


Jean JAURES décrit dans "Histoire socialiste de la France contemporaine" la Révolution française à l'aube de l'émergence d'une nouvelle classe sociale: la Bourgeoisie. Il apporte un soin particulier à décrire les rouages économiques et sociaux de l'ancien régime. C'est du point de vue socialiste que Jean Jaurès veut raconter au peuple, aux ouvriers et aux paysans, les évènements qui se sont déroulés de 1789 à la fin du XIXème siècle. Pour lui la révolution française a préparé indirectement l'avènement du prolétariat et a réalisé les deux conditions essentielles du socialisme: la démocratie et le capitalisme mais elle a été en fond l'avènement politique de la classe bourgeoise. Mais en quoi l'étude de Jean Jaurès est une histoire socialiste? L'homme doit travailler pour vivre, il doit transformer la nature et c'est son rapport à la transformation de la nature qui va être l'équation primordiale et le prisme par lequel l'humanité doit être étudiée. De cette exploitation de la nature va naître une société dans laquelle va émerger des rapports sociaux dictés par la coexistence de plusieurs classes sociales: les forces productives. Ce nouveau système ne peut s'épanouir qu'en renversant les structures politiques qui l'en empêchent. La révolution française est née des contradictions entre l'évolution des forces productives "la bourgeoisie" et des structures politiques héritées de la noblesse féodale. Il ne faut pas se méprendre "L'histoire socialiste" n'est pas une lecture orientée politiquement mais peut être aperçu comme une interprétation économique de l'histoire. Il s'agit d'un ouvrage complexe. L'histoire du socialisme demande du temps et de la concentration mais c'est une lecture primordiale et passionnée de la Révolution française. L'Histoire socialiste de 1789-1900 sous la direction de Jean Jaurès se compose de 12 tomes, à savoir: Tome 1: Introduction, La Constituante (1789-1791) Tome 2: La Législative (1791-1792) Tome 3: La Convention I (1792) Tome 4: La Convention II (1793-1794) Tome 5: Thermidor et Directoire (1794) Tome 6: Consulat et Empire (1799-1815) Tome 7: La Restauration (1815-1830) Tome 8: Le règne de Louis Philippe (1830-1848) Tome 9: La République de 1848 (1848-1852) Tome 10: Le Second Empire (1852-1870) Tome 11: La Guerre franco-allemande (1870-1871), La Commune (1871) Tome 12: Conclusion : le Bilan social du XIXe siècle.

Ce livre est classé dans les catégories :

3,49 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Histoire socialiste de la France contemporaine”

Fiche technique

  • Auteur : Jean Jaurès
  • Éditeur : Books on Demand
  • Date de parution : 01/10/20
  • EAN : 9782322246045
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 590
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

Jean JAURES décrit dans "Histoire socialiste de la France contemporaine" la Révolution française à l'aube de l'émergence d'une nouvelle classe sociale: la Bourgeoisie. Il apporte un soin particulier à décrire les rouages économiques et sociaux de l'ancien régime. C'est du point de vue socialiste que Jean Jaurès veut raconter au peuple, aux ouvriers et aux paysans, les évènements qui se sont déroulés de 1789 à la fin du XIXème siècle. Pour lui la révolution française a préparé indirectement l'avènement du prolétariat et a réalisé les deux conditions essentielles du socialisme: la démocratie et le capitalisme mais elle a été en fond l'avènement politique de la classe bourgeoise. Mais en quoi l'étude de Jean Jaurès est une histoire socialiste? L'homme doit travailler pour vivre, il doit transformer la nature et c'est son rapport à la transformation de la nature qui va être l'équation primordiale et le prisme par lequel l'humanité doit être étudiée. De cette exploitation de la nature va naître une société dans laquelle va émerger des rapports sociaux dictés par la coexistence de plusieurs classes sociales: les forces productives. Ce nouveau système ne peut s'épanouir qu'en renversant les structures politiques qui l'en empêchent. La révolution française est née des contradictions entre l'évolution des forces productives "la bourgeoisie" et des structures politiques héritées de la noblesse féodale. Il ne faut pas se méprendre "L'histoire socialiste" n'est pas une lecture orientée politiquement mais peut être aperçu comme une interprétation économique de l'histoire. Il s'agit d'un ouvrage complexe. L'histoire du socialisme demande du temps et de la concentration mais c'est une lecture primordiale et passionnée de la Révolution française. L'Histoire socialiste de 1789-1900 sous la direction de Jean Jaurès se compose de 12 tomes, à savoir: Tome 1: Introduction, La Constituante (1789-1791) Tome 2: La Législative (1791-1792) Tome 3: La Convention I (1792) Tome 4: La Convention II (1793-1794) Tome 5: Thermidor et Directoire (1794) Tome 6: Consulat et Empire (1799-1815) Tome 7: La Restauration (1815-1830) Tome 8: Le règne de Louis Philippe (1830-1848) Tome 9: La République de 1848 (1848-1852) Tome 10: Le Second Empire (1852-1870) Tome 11: La Guerre franco-allemande (1870-1871), La Commune (1871) Tome 12: Conclusion : le Bilan social du XIXe siècle.

Biographie de Jean Jaurès

Jean JAURES (1859-1914) est un homme politique français. Il est mort assassiné à Paris en juillet 1914 et sa dépouille sera transféré au Panthéon en 1924. Il commence une carrière politique comme républicain en 1885 et de vient le plus jeune député de France. Il prend le parti des ouvriers et propose un projet de retraites ouvrières en guise de premier pas vers le socialisme. Il soutient la grande grève des mineurs de Carmaux, s'oppose aux « lois scélérates » et dénonce la collusion d'intérêts économiques avec la politique et la presse. Il prend la défense du capitaine Dreyfus, puis fonde et dirige le quotidien L'Humanité. En 1905, il est un des rédacteurs de la loi de séparation des Églises et de l'État. La même année, il participe à la création de la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO), dont il est l'un des acteurs principaux, unifiant ainsi le mouvement socialiste français. Ses positions réformistes lui valent toutefois l'opposition d'une partie de la gauche révolutionnaire. Il consacre les dernières années de sa vie à tenter d'empêcher le déclenchement de la Première Guerre mondiale, se liant aux autres partis de l'Internationale ouvrière et faisant planer la menace de grève générale au niveau européen. Ces positions pacifistes lui valent d'être assassiné par le nationaliste Raoul Villain en juillet 1914, à la veille du conflit. Cet événement contribue paradoxalement à entraîner le ralliement de la gauche à l'Union sacrée.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire