Votre compte

Il faut se méfier des hommes nus


" Si Dieu ne s'était pas mis en tête de planter ce foutu jardin en Éden, on n'en serait pas là. Si, au milieu de ce jardin, Il n'avait pas fait pousser l'arbre de la connaissance, la femme n'aurait pas croqué dans le fruit et ne l'aurait pas tendu à l'homme. Tout le monde serait resté nu. On aurait continué à cultiver sagement la terre et à dompter les fleuves. Si l'homme-poussière et la femme-côtelette n'avaient pas entrepris de se venger en lançant la rumeur de l'Éden, leurs descendants n'auraient pas eu cette idée fixe : retrouver le jardin ! Ils n'auraient pas construit de beaux bateaux pour partir à sa recherche. Ils n'auraient donc jamais trouvé Tahiti, ni ne l'auraient baptisée ainsi : Paradis perdu. S'il n'avait pas été perdu, personne n'aurait songé à le retrouver.
Pas même Marlon Brando. "
À mi-chemin entre la biographie tragi-comique d'un monstre sacré du cinéma et le thriller introspectif, ce roman jubilatoire dynamite en un seul récit deux mythes toujours enracinés : le glamour hollywoodien et le paradis terrestre.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Il faut se méfier des hommes nus”

Fiche technique

  • Auteur : Anne AKRICH
  • Éditeur : Julliard
  • Date de parution : 05/01/17
  • EAN : 9782260029489
  • Format : ePub
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

" Si Dieu ne s'était pas mis en tête de planter ce foutu jardin en Éden, on n'en serait pas là. Si, au milieu de ce jardin, Il n'avait pas fait pousser l'arbre de la connaissance, la femme n'aurait pas croqué dans le fruit et ne l'aurait pas tendu à l'homme. Tout le monde serait resté nu. On aurait continué à cultiver sagement la terre et à dompter les fleuves. Si l'homme-poussière et la femme-côtelette n'avaient pas entrepris de se venger en lançant la rumeur de l'Éden, leurs descendants n'auraient pas eu cette idée fixe : retrouver le jardin ! Ils n'auraient pas construit de beaux bateaux pour partir à sa recherche. Ils n'auraient donc jamais trouvé Tahiti, ni ne l'auraient baptisée ainsi : Paradis perdu. S'il n'avait pas été perdu, personne n'aurait songé à le retrouver.
Pas même Marlon Brando. "
À mi-chemin entre la biographie tragi-comique d'un monstre sacré du cinéma et le thriller introspectif, ce roman jubilatoire dynamite en un seul récit deux mythes toujours enracinés : le glamour hollywoodien et le paradis terrestre.

Biographie d’Anne AKRICH

Née à Paris en 1986, Anne Akrich est d'origine polynésienne et tunisienne. À l'âge de douze ans, elle part pour Tahiti où elle passera toute son adolescence avant de poursuivre des études de littérature à la Sorbonne. Elle a commencé un doctorat sur les adaptations cinématographiques d'À la recherche du temps perdu, l'a interrompu pour aller à New York écrire le scénario d'un long métrage de fiction avec Jerry Schatzberg, et de retour à Paris, s'est lancée dans l'écriture de son premier roman, Un mot sur Irène. Après avoir a collaboré au journal Le 1, dirigé par Éric Fottorino, elle se consacre désormais pleinement à l'écriture. En 2016, elle reçoit une bourse de la Fondation Lagardère pour son roman Il faut se méfier des hommes nus, Prix de la Petite Maison de Nice. Elle publie en 2018 Traité de savoir-rire à l'usage des embryons, puis l'année suivante, toujours aux éditions Julliard, Un monde nouveau.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire