Votre compte

J'ai écrit le rôle de ta vie


Qui se tient au seuil de ces pages inédites s'apprête à entrer dans l'intimité du bureau de Marcel Pagnol, l'un de nos plus illustres, de nos plus populaires, de nos plus éternels auteurs. Lire ses correspondances de cinéma, c'est traverser plusieurs époques où la petite histoire côtoie toujours la grande, c'est découvrir le vrai sens de l'amitié avec les fidèles de la première heure (Henri Jeanson), les camarades qu'on retrouve autour d'une bouillabaisse à Saint-Tropez (René Clair), à Bandol (Raimu), à Carry-le-Rouet (Fernandel), ou les pairs qu'on fréquente à Saint-Jean-Cap-Ferrat (Jean Cocteau). Dans ces missives se dévoilent d'âpres négociations, des intrigues d'académiciens, des coups de gueule homériques suivis de réconciliations quasi amoureuses, des témoignages de soutien quand la critique se fait cruelle ou simplement des échanges sur tel scénario, telle distribution, tel matériel de tournage. Et puis, il y a l'Amérique qui tend ses bras : Charles Boyer et Maurice Chevalier rêvent de faire venir Marcel à Hollywood pour qu'il rencontre tous ceux qui l'admirent, de John Huston à Cary Grant, de Preston Sturges à William Wyler. Au travers de ces lettres exhumées de l'oubli et présentées par Nicolas Pagnol, petit-fils de Marcel, toute une vie de cinéma défile devant nos yeux, avec une verdeur et une authenticité que le temps n'a en rien ternies.

" Si vous croyez connaître Pagnol parce que vous connaissez ses oeuvres, vous allez découvrir un être rare, subtil, mais surtout ignoré jusqu'alors du grand public. " Serge Bromberg

Ce livre est classé dans les catégories :

14,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “J'ai écrit le rôle de ta vie”

Fiche technique

Résumé

Qui se tient au seuil de ces pages inédites s'apprête à entrer dans l'intimité du bureau de Marcel Pagnol, l'un de nos plus illustres, de nos plus populaires, de nos plus éternels auteurs. Lire ses correspondances de cinéma, c'est traverser plusieurs époques où la petite histoire côtoie toujours la grande, c'est découvrir le vrai sens de l'amitié avec les fidèles de la première heure (Henri Jeanson), les camarades qu'on retrouve autour d'une bouillabaisse à Saint-Tropez (René Clair), à Bandol (Raimu), à Carry-le-Rouet (Fernandel), ou les pairs qu'on fréquente à Saint-Jean-Cap-Ferrat (Jean Cocteau). Dans ces missives se dévoilent d'âpres négociations, des intrigues d'académiciens, des coups de gueule homériques suivis de réconciliations quasi amoureuses, des témoignages de soutien quand la critique se fait cruelle ou simplement des échanges sur tel scénario, telle distribution, tel matériel de tournage. Et puis, il y a l'Amérique qui tend ses bras : Charles Boyer et Maurice Chevalier rêvent de faire venir Marcel à Hollywood pour qu'il rencontre tous ceux qui l'admirent, de John Huston à Cary Grant, de Preston Sturges à William Wyler. Au travers de ces lettres exhumées de l'oubli et présentées par Nicolas Pagnol, petit-fils de Marcel, toute une vie de cinéma défile devant nos yeux, avec une verdeur et une authenticité que le temps n'a en rien ternies.

" Si vous croyez connaître Pagnol parce que vous connaissez ses oeuvres, vous allez découvrir un être rare, subtil, mais surtout ignoré jusqu'alors du grand public. " Serge Bromberg

Biographie de Marcel PAGNOL

Né à Aubagne le 28 février 1895, Marcel Pagnol a été tour à tour dramaturge, romancier, cinéaste, mais aussi directeur de studios, d'agences de distribution, producteur et directeur de presse. Travaillant avec les plus grands interprètes de son époque (Fernandel, Pierre Fresnay et Raimu), il a mis en scène ses propres œuvres (Marius, Fanny, César, Topaze) et réalisé plusieurs films d'après les romans d'un autre écrivain provençal, Jean Giono (Angèle, Regain, La Femme du Boulanger). Ses films sont aujourd'hui des classiques du cinéma français. Élu à l'Académie française en 1946, il a signé plusieurs romans, dont la trilogie consacrée à ses souvenirs d'enfance : La Gloire de mon père (1957), Le Château de ma mère (1957) et Le Temps des secrets (1960). Une des constantes de l'œuvre de Marcel Pagnol est son ancrage dans le sud de la France. Déjouant les pièges du régionalisme, il fit de son pays le centre du monde grâce à la dimension universelle de chacune de ses histoires, de chacun de ses personnages. Nicolas Pagnol est le petit-fils de Marcel Pagnol et de Jacqueline Bouvier. Ancien assistant-réalisateur auprès de Gérard Oury, Francis Veber ou Philippe Muyl, il a choisi de se consacrer entièrement à l'œuvre de son grand-père dont il est aujourd'hui un spécialiste. Il assure ainsi sa restauration et sa promotion afin qu'elle demeure vive et disponible pour les générations futures.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire