Votre compte

Joseph-Elzéar Bernier

Sybiline (illustrator)

Adeline Lamarre (illustrator)


Joseph-Elzéar Bernier est un des plus illustres explorateurs et navigateurs du Canada. Né en 1852 à L’Islet-sur-Mer dans une famille de grands navigateurs, il deviendra lui-même capitaine à l’âge de 17 ans seulement. Animé d’une passion sans borne pour l’Arctique, il mènera plus de dix expéditions sur les mers du Nord entre 1906 et 1925. Le 1er juillet 1909, Joseph-Elzéar Bernier dépose une plaque sur l’île de Melville proclamant la souveraineté du Canada sur les îles de l’Arctique.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Joseph-Elzéar Bernier”

Fiche technique

Résumé

Joseph-Elzéar Bernier est un des plus illustres explorateurs et navigateurs du Canada. Né en 1852 à L’Islet-sur-Mer dans une famille de grands navigateurs, il deviendra lui-même capitaine à l’âge de 17 ans seulement. Animé d’une passion sans borne pour l’Arctique, il mènera plus de dix expéditions sur les mers du Nord entre 1906 et 1925. Le 1er juillet 1909, Joseph-Elzéar Bernier dépose une plaque sur l’île de Melville proclamant la souveraineté du Canada sur les îles de l’Arctique.

Biographie d’Alain Raimbault

«Jacques Cartier prépare minutieusement son premier voyage. Comme il est soutenu par le roi de France, il parvient à lever son équipage. Le 20 avril 1534, il assiste à la messe et au sortir de l’église, toute la ville l’accompagne sur les quais. La foule en liesse veut assister au départ de ce grand personnage auquel rien ne résiste. Il appareille avec deux navires ornés du drapeau fleurdelisé, symbole de la royauté. C’est le départ pour la grande aventure. En moins de trois semaines d’une traversée assez tranquille, Jacques Cartier passe au large de Terre-Neuve. Comme les glaces lui barrent le chemin, il se réfugie dans une crique. Le 21 mai, il repart plein nord. Il découvre alors une île couverte d’oiseaux, qu’on nomme aujourd’hui Fous de Bassan. Un peu plus tard, le navigateur croise un ours sur son chemin. Dans son premier récit de voyage, il le décrit comme “grand comme une vache, aussi blanc qu’un singe”.»

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire