Votre compte

Jules César


« Il faut que César meure... oui, Rome enfin l’exige.
Je n’ai point, je l’avoue, à me plaindre de lui ;
Et la cause publique est tout ce qui m’anime.
Il prétend être roi !... Mais quoi ! le diadème
Change-t-il, après tout, la nature de l’homme ?
Oui, le brillant soleil fait croître les serpents.
Pensons-y : nous allons l’armer d’un dard funeste,
Dont il peut nous piquer sitôt qu’il le voudra.
Le trône et la vertu sont rarement ensemble.
Mais, quoi ! je n’ai point vu que César jusqu’ici
Ait à ses passions accordé trop d’empire.
N’importe... on sait assez quelle est l’ambition.
L’échelle des grandeurs à ses yeux se présente ;
Elle y monte en cachant son front aux spectateurs ;
Et quand elle est au haut, alors elle se montre ;
Alors, jusques au ciel élevant ses regards,
D’un coup d’œil méprisant sa vanité dédaigne
Les premiers échelons qui firent sa grandeur.
C’est ce que peut César : il le faut prévenir.
Oui, c’est là son destin, c’est là son caractère ;
C’est un œuf de serpent, qui, s’il était couvé,
Serait aussi méchant que tous ceux de sa race.
Il le faut dans sa coque écraser sans pitié. »

BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

Ce livre est classé dans les catégories :

1,49 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Jules César”

Fiche technique

Résumé

« Il faut que César meure... oui, Rome enfin l’exige.
Je n’ai point, je l’avoue, à me plaindre de lui ;
Et la cause publique est tout ce qui m’anime.
Il prétend être roi !... Mais quoi ! le diadème
Change-t-il, après tout, la nature de l’homme ?
Oui, le brillant soleil fait croître les serpents.
Pensons-y : nous allons l’armer d’un dard funeste,
Dont il peut nous piquer sitôt qu’il le voudra.
Le trône et la vertu sont rarement ensemble.
Mais, quoi ! je n’ai point vu que César jusqu’ici
Ait à ses passions accordé trop d’empire.
N’importe... on sait assez quelle est l’ambition.
L’échelle des grandeurs à ses yeux se présente ;
Elle y monte en cachant son front aux spectateurs ;
Et quand elle est au haut, alors elle se montre ;
Alors, jusques au ciel élevant ses regards,
D’un coup d’œil méprisant sa vanité dédaigne
Les premiers échelons qui firent sa grandeur.
C’est ce que peut César : il le faut prévenir.
Oui, c’est là son destin, c’est là son caractère ;
C’est un œuf de serpent, qui, s’il était couvé,
Serait aussi méchant que tous ceux de sa race.
Il le faut dans sa coque écraser sans pitié. »

BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

Biographie de William Shakespeare

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire