Votre compte

L'artisanat français : du métier traditionnel au groupe social


Qu’est-ce que l’artisanat ? Paradoxalement, une catégorie vivante du XXe siècle. C’est en effet seulement après la première guerre mondiale que les métiers traditionnels se sont regroupés. L’artisanat français, partagé entre le modèle corporatif allemand et l’idée de classe, a alors posé les principes de son identité. Des agents occupant des positions différentes mais connexes dans le champ économique ont pu ainsi se reconnaître comme membres d’un même groupe social. Ce groupe, dont la définition a fait l’objet de rectifications successives, par la voie législative ou réglementaire, a fini par s’élargir et ainsi devenir plus flou. Aujourd’hui, le secteur des métiers, riche de plus de 800 000 entreprises, emploie près de 12 % de la population active. En combinant les approches historique et socio-économique, l’auteur analyse la structure polarisée de ce secteur et en cerne les valeurs dominantes. Celles-ci fondent des rapports d’arrangement dans un consensus qui rassemble les ouvriers et les petits patrons. Elles demeurent nécessaires au renouvellement d’une population de professionnels compétents.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,49 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'artisanat français : du métier traditionnel au groupe social”

Fiche technique

Résumé

Qu’est-ce que l’artisanat ? Paradoxalement, une catégorie vivante du XXe siècle. C’est en effet seulement après la première guerre mondiale que les métiers traditionnels se sont regroupés. L’artisanat français, partagé entre le modèle corporatif allemand et l’idée de classe, a alors posé les principes de son identité. Des agents occupant des positions différentes mais connexes dans le champ économique ont pu ainsi se reconnaître comme membres d’un même groupe social. Ce groupe, dont la définition a fait l’objet de rectifications successives, par la voie législative ou réglementaire, a fini par s’élargir et ainsi devenir plus flou. Aujourd’hui, le secteur des métiers, riche de plus de 800 000 entreprises, emploie près de 12 % de la population active. En combinant les approches historique et socio-économique, l’auteur analyse la structure polarisée de ce secteur et en cerne les valeurs dominantes. Celles-ci fondent des rapports d’arrangement dans un consensus qui rassemble les ouvriers et les petits patrons. Elles demeurent nécessaires au renouvellement d’une population de professionnels compétents.

Biographie de Bernard Zarca

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire