Votre compte

L'écrivain préhistorique


Quand on pose les questions « Depuis quand parlons-nous ? » ainsi que « Depuis quand écrivons-nous ? » et qu’on examine plus en profondeur les origines de l’écriture et de la parole, l’évidence de la réponse se perd en conjectures. Certains diront que nous avons commencé à écrire il y a 3 500 ans, au moment de l’invention de l’alphabet hiéroglyphique égyptien et de l’alphabet cananéen/phénicien ougaritique (écriture cunéiforme). Nous aurions alors lié l’apparition de l’écriture au facteur urbain, d’une part, et aux nécessités de la comptabilité, d’autre part. D’autres affirmeront plutôt qu’il ne fait pas de doute que les formes totalement abstraites, qui abondent dans la plupart des ensembles préhistoriques de toutes les périodes et de toutes les régions depuis le Paléolithique moyen (entre 250 000 et 35 000 AP), constituent les premiers véritables symboles graphiques, les premières écritures ou inscriptions si l’on veut user de prudence. Le présent essai réaffirme l’importance de l’art pour le genre Homo et nous amène sur les traces des premières écritures, avec comme principal outil le chant. L’auteure ouvre cet espace-temps historique en conviant le lecteur à la découverte de la grotte de Niaux, ornée de chefs-d’œuvre créés par nos ancêtres il y a plus de 14 000 ans.
17,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'écrivain préhistorique”

Fiche technique

  • Auteur : Julie Hétu
  • Éditeur : Nota bene
  • Date de parution : 12/08/20
  • EAN : 9782895187325
  • Format : PDF
  • Nombre de pages: 326
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

Quand on pose les questions « Depuis quand parlons-nous ? » ainsi que « Depuis quand écrivons-nous ? » et qu’on examine plus en profondeur les origines de l’écriture et de la parole, l’évidence de la réponse se perd en conjectures. Certains diront que nous avons commencé à écrire il y a 3 500 ans, au moment de l’invention de l’alphabet hiéroglyphique égyptien et de l’alphabet cananéen/phénicien ougaritique (écriture cunéiforme). Nous aurions alors lié l’apparition de l’écriture au facteur urbain, d’une part, et aux nécessités de la comptabilité, d’autre part. D’autres affirmeront plutôt qu’il ne fait pas de doute que les formes totalement abstraites, qui abondent dans la plupart des ensembles préhistoriques de toutes les périodes et de toutes les régions depuis le Paléolithique moyen (entre 250 000 et 35 000 AP), constituent les premiers véritables symboles graphiques, les premières écritures ou inscriptions si l’on veut user de prudence. Le présent essai réaffirme l’importance de l’art pour le genre Homo et nous amène sur les traces des premières écritures, avec comme principal outil le chant. L’auteure ouvre cet espace-temps historique en conviant le lecteur à la découverte de la grotte de Niaux, ornée de chefs-d’œuvre créés par nos ancêtres il y a plus de 14 000 ans.

Biographie de Julie Hétu

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire