Votre compte

L'oubli de la société


La thèse que propose Michel Freitag dans cet ouvrage est celle d’une mutation globale de la société. Il l’examine en partant de quelques-unes des dimensions centrales de la socialité : la culture, l’identité et le politique, l’économie et la technique. Après en avoir dégagé la portée et la signification anthropologiques, il propose une interprétation de leurs transformations dans la longue durée historique, tournée vers l’évaluation critique de la réalité contemporaine.

Ce livre est classé dans les catégories :

10,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'oubli de la société”

Fiche technique

Résumé

La thèse que propose Michel Freitag dans cet ouvrage est celle d’une mutation globale de la société. Il l’examine en partant de quelques-unes des dimensions centrales de la socialité : la culture, l’identité et le politique, l’économie et la technique. Après en avoir dégagé la portée et la signification anthropologiques, il propose une interprétation de leurs transformations dans la longue durée historique, tournée vers l’évaluation critique de la réalité contemporaine.

Biographie de Michel Freitag

Michel Freitag (1935-2009) a enseigné la sociologie à l’université du Québec à Montréal. Défenseur d’une conception réaliste de la société, il a œuvré à l’élaboration d’une théorie générale à caractère dialectique en sociologie, et a été un des fondateurs de la revue Société. Il est l’auteur d’une oeuvre considérable dont la pièce maîtresse est sans doute Dialectique et société (1re édition 1986, Saint-Martin, 2e édition amplifiée, éditions Liber, deux volumes parus, 2010).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire