Votre compte

La fin du Quaternaire et la suite...


Le troisième conflit mondial a commencé. Par sa nature, toutes les données stratégiques communément admises sont bouleversées, puisqu’il confronte l’espèce humaine aux insectes présentant des mutations aberrantes. En raison de mécanismes qui défient l’analyse, leur taille s’est accrue de dix à quarante fois. S’agit-il de processus qu’ils ont eux-mêmes déclenchés ? Ont-ils sélectionné et développé des formes d’intelligence indécryptables ? Entomologistes, biologistes, médecins, physiciens et chimistes s’acharnent à cerner le phénomène, et à l’endiguer. Ils se doivent d’inventer des artefacts susceptibles de contenir des envahisseurs avec lesquels toute communication s’avère impossible. Dans le même temps, ils sont en butte aux politiques, soucieux de leurs prérogatives, qui minimisent l’événement, et aux groupuscules recherchant une pathétique et monstrueuse collaboration. Les civilisations se fissurent, s’effondrent. Les insectes géants seraient-ils, à nouveau, les maîtres de la Terre, comme ils le furent, il y a plus d’un million d’années ? Dans ce document, ce sont les acteurs même de la tragédie, qui témoignent du comportement de l’espèce humaine à la fin de l’ère quaternaire.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La fin du Quaternaire et la suite...”

Fiche technique

Résumé

Le troisième conflit mondial a commencé. Par sa nature, toutes les données stratégiques communément admises sont bouleversées, puisqu’il confronte l’espèce humaine aux insectes présentant des mutations aberrantes. En raison de mécanismes qui défient l’analyse, leur taille s’est accrue de dix à quarante fois. S’agit-il de processus qu’ils ont eux-mêmes déclenchés ? Ont-ils sélectionné et développé des formes d’intelligence indécryptables ? Entomologistes, biologistes, médecins, physiciens et chimistes s’acharnent à cerner le phénomène, et à l’endiguer. Ils se doivent d’inventer des artefacts susceptibles de contenir des envahisseurs avec lesquels toute communication s’avère impossible. Dans le même temps, ils sont en butte aux politiques, soucieux de leurs prérogatives, qui minimisent l’événement, et aux groupuscules recherchant une pathétique et monstrueuse collaboration. Les civilisations se fissurent, s’effondrent. Les insectes géants seraient-ils, à nouveau, les maîtres de la Terre, comme ils le furent, il y a plus d’un million d’années ? Dans ce document, ce sont les acteurs même de la tragédie, qui témoignent du comportement de l’espèce humaine à la fin de l’ère quaternaire.

Biographie d’Yvon Hecht

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire