Votre compte

La Guerre des Salamandres


Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Karel Čapek. Les tritons de Capek sont de braves salamandres habitant à faible profondeur près des côtes. Ce sont des êtres paisibles, taillables et corvéables à merci et même comestibles. Après les avoir découvert, l'homme les asservit, les exploite, les fait travailler et les mange. Mais un jour elles commencent à parler puis, sous les effets pernicieux des idées de Karl Marx, à se révolter. Elles ne s'en tiennent d'ailleurs pas là et, emportées par leur élan, finissent par réclamer de manière violente encore plus de droits et plus d'espace vital jusqu'à conquérir le monde. "La Guerre des Salamandres" n'est pas un simple roman de Science-Fiction, une dystopie ou un pamphlet politico-prophétique à la H.G. Wells ou à la George Orwell, même si dans l'esprit de l'auteur, les salamandres sont aussi tous les peuples opprimés qui un jour se révoltent contre l'oppression. C'est un chef-d'œuvre à étages prenant comme hypothèse de départ qu'une autre espèce animale que l'homme devienne le véhicule de l'évolution culturelle jusqu'à ce niveau que nous appelons civilisation, ainsi que la description, aussi minutieuse que drôle, de notre obscurantisme. On en sort en hurlant de rire, même si c'est avec les yeux hors de la tête car Capek, s'il ne se consacre jamais qu'à la réflexion étonnée sur le destin de l'homme, n'est pas un moralisateur. Il erre dans un monde enfoui et, comme l'un de ses personnages, il voit venir la fin du monde en pêchant le goujon.

Ce livre est classé dans les catégories :

4,99 €
Vérifier la de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Guerre des Salamandres”

Fiche technique

  • Auteur : Karel Capek
  • Éditeur : République des Lettres
  • Date de parution : 27/12/17
  • EAN : 9782824903880
  • Format : E-Book multi-format
  • Nombre de pages: 336
  • Protection : NC

Résumé

Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Karel Čapek. Les tritons de Capek sont de braves salamandres habitant à faible profondeur près des côtes. Ce sont des êtres paisibles, taillables et corvéables à merci et même comestibles. Après les avoir découvert, l'homme les asservit, les exploite, les fait travailler et les mange. Mais un jour elles commencent à parler puis, sous les effets pernicieux des idées de Karl Marx, à se révolter. Elles ne s'en tiennent d'ailleurs pas là et, emportées par leur élan, finissent par réclamer de manière violente encore plus de droits et plus d'espace vital jusqu'à conquérir le monde. "La Guerre des Salamandres" n'est pas un simple roman de Science-Fiction, une dystopie ou un pamphlet politico-prophétique à la H.G. Wells ou à la George Orwell, même si dans l'esprit de l'auteur, les salamandres sont aussi tous les peuples opprimés qui un jour se révoltent contre l'oppression. C'est un chef-d'œuvre à étages prenant comme hypothèse de départ qu'une autre espèce animale que l'homme devienne le véhicule de l'évolution culturelle jusqu'à ce niveau que nous appelons civilisation, ainsi que la description, aussi minutieuse que drôle, de notre obscurantisme. On en sort en hurlant de rire, même si c'est avec les yeux hors de la tête car Capek, s'il ne se consacre jamais qu'à la réflexion étonnée sur le destin de l'homme, n'est pas un moralisateur. Il erre dans un monde enfoui et, comme l'un de ses personnages, il voit venir la fin du monde en pêchant le goujon.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire