Votre compte

La Judéophobie des Modernes


Quoi de commun entre Voltaire et l’islamisme radical ? Quoi de commun entre Marx et l’antisémitisme nazi ? La haine des Juifs, une haine qui, au regard de l’histoire, apparaît comme la plus longue, la plus intense et la plus délirante ayant jamais visé un groupe humain. S’appuyant sur une documentation considérable, Pierre-André Taguieff nous montre ici comment la judéophobie, quelle que soit sa forme historique, fonctionne sur la base de récits d’accusation, organisés comme des mythes, par lesquels les Juifs sont déshumanisés de diverses façons. L’histoire globale de la judéophobie qu’il nous livre permet de saisir la permanence, la récurrence des stéréotypes antijuifs, mais aussi leur surprenante capacité d’adaptation et de diffusion planétaire, depuis l’antijudaïsme antique jusqu’à l’antisionisme radical qui s’est internationalisé depuis la fin du XXe siècle. Si les Juifs ont longtemps été mis en accusation par l’Occident chrétien, c’est, en effet, l’Occident judéochrétien qui se trouve désormais mis en accusation par ses ennemis, tant intérieurs qu’extérieurs. Comme le montre jusqu’à la caricature le discours des islamistes radicaux, aujourd’hui, la haine des Juifs va, sans conteste, de pair avec celle de l’Occident. Historien des idées, philosophe et politologue, Pierre-André Taguieff est directeur de recherche au CNRS. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont La Force du préjugé, Les Fins de l’antiracisme ou, plus récemment, Prêcheurs de haine.

Ce livre est classé dans les catégories :

27,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Judéophobie des Modernes”

Fiche technique

  • Auteur : Pierre-André Taguieff
  • Éditeur : Odile Jacob
  • Date de parution : 22/05/08
  • EAN : 9782738194893
  • Format : PDF
  • Nombre de pages: 688
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

Quoi de commun entre Voltaire et l’islamisme radical ? Quoi de commun entre Marx et l’antisémitisme nazi ? La haine des Juifs, une haine qui, au regard de l’histoire, apparaît comme la plus longue, la plus intense et la plus délirante ayant jamais visé un groupe humain. S’appuyant sur une documentation considérable, Pierre-André Taguieff nous montre ici comment la judéophobie, quelle que soit sa forme historique, fonctionne sur la base de récits d’accusation, organisés comme des mythes, par lesquels les Juifs sont déshumanisés de diverses façons. L’histoire globale de la judéophobie qu’il nous livre permet de saisir la permanence, la récurrence des stéréotypes antijuifs, mais aussi leur surprenante capacité d’adaptation et de diffusion planétaire, depuis l’antijudaïsme antique jusqu’à l’antisionisme radical qui s’est internationalisé depuis la fin du XXe siècle. Si les Juifs ont longtemps été mis en accusation par l’Occident chrétien, c’est, en effet, l’Occident judéochrétien qui se trouve désormais mis en accusation par ses ennemis, tant intérieurs qu’extérieurs. Comme le montre jusqu’à la caricature le discours des islamistes radicaux, aujourd’hui, la haine des Juifs va, sans conteste, de pair avec celle de l’Occident. Historien des idées, philosophe et politologue, Pierre-André Taguieff est directeur de recherche au CNRS. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont La Force du préjugé, Les Fins de l’antiracisme ou, plus récemment, Prêcheurs de haine.

Biographie de Pierre-André Taguieff

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire