Votre compte

La place de Dieu dans la cité


La place de Dieu dans la cité, si ce n'est dans la société,est un sujet largement débattu dans diverses enceintes et sur la placepublique, d'où des laïcistes impénitents voudraient l'exclure. Afin de ladéfinir correctement, l'AES s'efforcera d'en rechercher les fondementsphilosophiques, anthropologiques, politiques, juridiques, historiques. Depuisles origines de l'humanité, l'homme, être spirituel, a su distinguer le sacrédu profane ; il a su prendre en compte le fait religieux. Et les sociétés se sontorganisées en conséquence.

Différents domaines d'illustration seront examinés : l'écoleet l'université, l'hôpital, les armées, où les choses ont plus ou moins évoluédepuis la fameuse loi de séparation des églises et de l'État de 1905.

La question de l'Islam enfin ne peut être éludée. Laneutralité chère à la laïcité républicaine ne risque-t-elle pas d'être vainelorsque la distinction entre les domaines politique et religieux est niée ?Dieu doit-il alors acquérir une place nouvelle dans la cité ?

Les chrétiens savent bien qu'il s'agit de la distinction duspirituel et du temporel, de Dieu et de César. L'expérience et les suggestions de responsables de l'Église aideront enfin l'Académie à tirer le meilleurbénéfice de cette réflexion.

Ce livre est classé dans les catégories :

14,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La place de Dieu dans la cité”

Fiche technique

Résumé

La place de Dieu dans la cité, si ce n'est dans la société,est un sujet largement débattu dans diverses enceintes et sur la placepublique, d'où des laïcistes impénitents voudraient l'exclure. Afin de ladéfinir correctement, l'AES s'efforcera d'en rechercher les fondementsphilosophiques, anthropologiques, politiques, juridiques, historiques. Depuisles origines de l'humanité, l'homme, être spirituel, a su distinguer le sacrédu profane ; il a su prendre en compte le fait religieux. Et les sociétés se sontorganisées en conséquence.

Différents domaines d'illustration seront examinés : l'écoleet l'université, l'hôpital, les armées, où les choses ont plus ou moins évoluédepuis la fameuse loi de séparation des églises et de l'État de 1905.

La question de l'Islam enfin ne peut être éludée. Laneutralité chère à la laïcité républicaine ne risque-t-elle pas d'être vainelorsque la distinction entre les domaines politique et religieux est niée ?Dieu doit-il alors acquérir une place nouvelle dans la cité ?

Les chrétiens savent bien qu'il s'agit de la distinction duspirituel et du temporel, de Dieu et de César. L'expérience et les suggestions de responsables de l'Église aideront enfin l'Académie à tirer le meilleurbénéfice de cette réflexion.

Biographie d’Académie d'éducation et d'études sociales

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire