Votre compte

La politesse


"La Voix du Nord demande si les deux auteurs se sentent particulièrement concernés par le thème de ce soir, Écrire la vie. Nous nous sentons particulièrement concernés. Nous ne voyons pas ce que nous pourrions écrire d’autre. En poussant un peu, nous pourrions démontrer qu’écrire la vie est un pléonasme. – Mais est-ce que ce n’est pas voué à l’échec ? Nous pensons que si. Nous persistons néanmoins dans cette gageure. Nous serons bientôt au Salon du livre."

Ce livre est classé dans les catégories :

13,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La politesse”

Fiche technique

Résumé

"La Voix du Nord demande si les deux auteurs se sentent particulièrement concernés par le thème de ce soir, Écrire la vie. Nous nous sentons particulièrement concernés. Nous ne voyons pas ce que nous pourrions écrire d’autre. En poussant un peu, nous pourrions démontrer qu’écrire la vie est un pléonasme. – Mais est-ce que ce n’est pas voué à l’échec ? Nous pensons que si. Nous persistons néanmoins dans cette gageure. Nous serons bientôt au Salon du livre."

Biographie de François Bégaudeau

François Bégaudeau est né en 1971 en Vendée. Il a publié huit romans depuis 2003 : Jouer juste, Dans la diagonale, Entre les murs, récompensé par le prix France Culture-Télérama 2006, Fin de l’histoire, Vers la douceur, La blessure la vraie, Au début et Deux singes ou ma vie politique. Il est aussi l’auteur d’une fiction biographique consacrée aux Rolling Stones, Un démocrate, Mick Jagger, d’un livre jeunesse, L’invention du jeu, et d’essais : Antimanuel de littérature, Parce que cela nous plaît (avec Joy Sorman), Tu seras écrivain mon fils. Il écrit également pour le théâtre : Le problème, Le foie, Un deux un deux, Non-réconciliés. Pièces jouées dans des mises en scène d’Arnaud Meunier, Mélanie Mary, Matthieu Cruciani. Il est critique littéraire et de cinéma, notamment dans le magazine Transfuge.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire