Votre compte

La sagesse vient de l’ombre


L’œuvre littéraire d’Édith de la Héronnière a pour terreau la pratique d’un art majeur : celui de l’« égarement ». En s’égarant, on risque bien moins de se perdre que de rencontrer. Et lorsqu’on se trouve en Sicile, ce sont les jardins qui surgissent, ahurissants d’aspect et de tons, au beau milieu des chemins titubants de chaleur. Édith de la Héronnière nous conduit ici au cœur des mythiques jardins siciliens, ancrés dans une histoire lointaine au parfum oriental. Ces oasis, à la flore si riche en espèces, en couleurs, en odeurs, ont souvent quelque chose d’un peu fou, à l’image du labyrinthe de Donnafugata où l’on peut se perdre à jamais. Le point commun de tous ces jardins est sans doute l’exubérance créatrice. Derrière les clôtures, la nature n’a pas seulement fait germer le génie botanique ; elle a aussi produit le génie poétique et littéraire. Car nous sommes sur les terres de Lampedusa ou de Lucio Piccolo, et dans les pas de Goethe ou de Dumas. Sous les ficus géants, pétrifiés de soleil, s’étale l’ombre de la mort avec laquelle les Siciliens ont très lentement, note après note, composé une sorte d’« hymne au silence », chantant ainsi leur singulière sagesse.

Ce livre est classé dans les catégories :

13,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La sagesse vient de l’ombre”

Fiche technique

  • Auteur : Édith de La Héronnière
  • Éditeur : Klincksieck
  • Date de parution : 12/05/17
  • EAN : 9782252040959
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 260
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

L’œuvre littéraire d’Édith de la Héronnière a pour terreau la pratique d’un art majeur : celui de l’« égarement ». En s’égarant, on risque bien moins de se perdre que de rencontrer. Et lorsqu’on se trouve en Sicile, ce sont les jardins qui surgissent, ahurissants d’aspect et de tons, au beau milieu des chemins titubants de chaleur. Édith de la Héronnière nous conduit ici au cœur des mythiques jardins siciliens, ancrés dans une histoire lointaine au parfum oriental. Ces oasis, à la flore si riche en espèces, en couleurs, en odeurs, ont souvent quelque chose d’un peu fou, à l’image du labyrinthe de Donnafugata où l’on peut se perdre à jamais. Le point commun de tous ces jardins est sans doute l’exubérance créatrice. Derrière les clôtures, la nature n’a pas seulement fait germer le génie botanique ; elle a aussi produit le génie poétique et littéraire. Car nous sommes sur les terres de Lampedusa ou de Lucio Piccolo, et dans les pas de Goethe ou de Dumas. Sous les ficus géants, pétrifiés de soleil, s’étale l’ombre de la mort avec laquelle les Siciliens ont très lentement, note après note, composé une sorte d’« hymne au silence », chantant ainsi leur singulière sagesse.

Biographie de Édith de La Héronnière

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire