Votre compte

Le deuil, entre le chagrin et le néant


La perte, d’un enfant ou d’un amour, est au cœur des œuvres de Philippe Forest et de Vincent Delecroix. L’écrivain Philippe Forest, dont toute l’œuvre est construite autour de la perte de sa petite fille, et le philosophe Vincent Delecroix, spécialiste de Kierkegaard, remettent le deuil au cœur de l’existence humaine. Leur conversation part d’une colère commune contre l’expression galvaudée « faire son deuil ». Interrogeant la philosophie, la religion, la littérature, ils donnent, non des remèdes, mais des ressources pour penser « ce qui est perdu ». Dans ce beau dialogue, il s’agit au fond de se confronter à « l’impossible réel » et, tel ce personnage de Faulkner, « entre le chagrin et le néant », de préférer le chagrin.

Philosophe et écrivain, Vincent Delecroixenseigne la philosophie de la religion à l’Ecole pratique des hautes études. Il a publié des fictions (Ce qui est perdu, Gallimard, 2006) et un très bel essai sur la musique. Il a reçu le Grand Prix de Littérature de l’Académie française pour Tombeau d’Achille.

Philippe Forest est professeur de littérature. Il dirige aussi la Nouvelle Revue française. En 1997, il reçoit le prix Femina du premier roman pour L’Enfant éternel, inspiré par la mort de sa petite fille Pauline et publié chez Gallimard. Deuil qu’il ne cesse de creuser dans ses romans et ses essais.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,49 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le deuil, entre le chagrin et le néant”

Fiche technique

Résumé

La perte, d’un enfant ou d’un amour, est au cœur des œuvres de Philippe Forest et de Vincent Delecroix. L’écrivain Philippe Forest, dont toute l’œuvre est construite autour de la perte de sa petite fille, et le philosophe Vincent Delecroix, spécialiste de Kierkegaard, remettent le deuil au cœur de l’existence humaine. Leur conversation part d’une colère commune contre l’expression galvaudée « faire son deuil ». Interrogeant la philosophie, la religion, la littérature, ils donnent, non des remèdes, mais des ressources pour penser « ce qui est perdu ». Dans ce beau dialogue, il s’agit au fond de se confronter à « l’impossible réel » et, tel ce personnage de Faulkner, « entre le chagrin et le néant », de préférer le chagrin.

Philosophe et écrivain, Vincent Delecroixenseigne la philosophie de la religion à l’Ecole pratique des hautes études. Il a publié des fictions (Ce qui est perdu, Gallimard, 2006) et un très bel essai sur la musique. Il a reçu le Grand Prix de Littérature de l’Académie française pour Tombeau d’Achille.

Philippe Forest est professeur de littérature. Il dirige aussi la Nouvelle Revue française. En 1997, il reçoit le prix Femina du premier roman pour L’Enfant éternel, inspiré par la mort de sa petite fille Pauline et publié chez Gallimard. Deuil qu’il ne cesse de creuser dans ses romans et ses essais.

Biographie de Vincent Delecroix

Diplômé de l'École normale supérieure, agrégé de philosophie, spécialiste de Søren Kierkegaard, Vincent Delecroix enseigne la philosophie de la religion à l'École pratique des hautes études en qualité de maître de conférences. Il a publié plusieurs essais et romans qui oscillent entre mélancolie et ironie. Il a reçu, en 2008, le Grand Prix de littérature de l'Académie française pour l'ensemble de son oeuvre.

Philippe Forest est romancier et essayiste. Il est l’auteur, chez Gallimard et aux éditions Cécile Defaut, de nombreux ouvrages, parmi lesquels L’enfant éternel (prix Femina du premier roman 1997), Sarinagara (prix Décembre 2004), Le Roman, le Réel (2007), Le Chat de Schrödinger (2013) et Aragon (2015).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire