Votre compte

Le faux ami du capitaine Dreyfus


Dans la mémoire collective, l’affaire Dreyfus est l’histoire d’une victime  : Dreyfus, et d’un héros  : Picquart. Picquart, le brave lieutenant-colonel, qui, découvrant l’erreur qui a fait condamner un innocent, met tout en œuvre pour faire réparer l’injustice, jusqu’à la prison et au sacrifice de sa carrière. En 1906, après la victoire du droit, il est réintégré, nommé général, et bientôt ministre de la Guerre dans le cabinet présidé par Georges Clemenceau.
Ce récit ne correspond pourtant pas à la vérité historique que ce livre, sur la base d’une nombreuse documentation inédite, rétablit. Le vrai Picquart, c’est un homme qui, s’il a tenté de faire réparer l’erreur judiciaire, l’a fait plus pour préserver l’armée que pour sauver un homme  ;  qui, dès le début des représailles, a fait marche arrière  ; qui, pour assurer sa propre sauvegarde, a entravé l’action des partisans de l’innocent et ne s’est finalement lancé qu’à son corps défendant, sachant que son propre sort était scellé. Enfin, le «  vrai  » Picquart s’est acharné sur Dreyfus après sa grâce, faisant courir  les plus injurieuses rumeurs, l’attaquant dans la presse avec des propos proches de ceux du camp adverse et, une fois ministre, a refusé de réparer la dernière injustice dont Dreyfus était victime. Comment cet antisémite obsessionnel est devenu un héros permet de comprendre la manière dont l’histoire de France peut se raconter des histoires, afin de se blanchir…

Ce livre est classé dans les catégories :

13,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le faux ami du capitaine Dreyfus”

Fiche technique

  • Auteur : Philippe Oriol
  • Éditeur : Grasset
  • Date de parution : 23/10/19
  • EAN : 9782246860051
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 248
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

Dans la mémoire collective, l’affaire Dreyfus est l’histoire d’une victime  : Dreyfus, et d’un héros  : Picquart. Picquart, le brave lieutenant-colonel, qui, découvrant l’erreur qui a fait condamner un innocent, met tout en œuvre pour faire réparer l’injustice, jusqu’à la prison et au sacrifice de sa carrière. En 1906, après la victoire du droit, il est réintégré, nommé général, et bientôt ministre de la Guerre dans le cabinet présidé par Georges Clemenceau.
Ce récit ne correspond pourtant pas à la vérité historique que ce livre, sur la base d’une nombreuse documentation inédite, rétablit. Le vrai Picquart, c’est un homme qui, s’il a tenté de faire réparer l’erreur judiciaire, l’a fait plus pour préserver l’armée que pour sauver un homme  ;  qui, dès le début des représailles, a fait marche arrière  ; qui, pour assurer sa propre sauvegarde, a entravé l’action des partisans de l’innocent et ne s’est finalement lancé qu’à son corps défendant, sachant que son propre sort était scellé. Enfin, le «  vrai  » Picquart s’est acharné sur Dreyfus après sa grâce, faisant courir  les plus injurieuses rumeurs, l’attaquant dans la presse avec des propos proches de ceux du camp adverse et, une fois ministre, a refusé de réparer la dernière injustice dont Dreyfus était victime. Comment cet antisémite obsessionnel est devenu un héros permet de comprendre la manière dont l’histoire de France peut se raconter des histoires, afin de se blanchir…

Biographie de Philippe Oriol

Philippe Oriol, enseignant à l’Université de Paris III-Sorbonne, est un des spécialistes les plus réputés de l’Affaire Dreyfus, est l’auteur de l’ouvrage de référence L’histoire de l’Affaire Dreyfus de 1894 à nos jours (Les Belles Lettres, 2014). Il a publié chez Grasset la correspondance inédite du capitaine Dreyfus et de Marie-Louise Arconati-Visconti, Lettres à la marquise (2017).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire