Votre compte

Le Fils empaillé


Qui a giflé la lampe ? Qui a cassé Frédéric ? Qui a répandu des larmes sur la table et pourquoi pleure l'encrier ? Qui stoppera le saignement du parquet ? Arrêtez, il y a maldonne : ramassons les mots, mélangeons-les ; redistribuons-les de nouveau. Que chacun réintègre sa place exacte dans le langage quotidien : Qui a giflé Frédéric ? Qui a cassé la lampe (à pétrole) ? Qui a renversé l'encrier et pourquoi ma mère pleure-t-elle en nettoyant le sang répandu sur le parquet ? Pourquoi toutes ces questions ? Les pères n'ont-ils plus le droit de corriger leurs fils ? Le fils unique, l'aîné de trois filles : deux maigrelettes aux yeux ronds de stupeur, et une troisième, toute ronde et pulpeuse : Diane, c'est-à-dire moi, nullement chasseresse, mais chassée vers sa chambre par les cris du père et de son fils. Au thème principal — un fils réduit par son père à l'état de dépouille —, Vénus Khoury-Ghata relie bien d'autres motifs : la vie quotidienne et haute en couleur dans le Liban des années 50, les rapports entre les deux communautés religieuses, leurs coutumes, la saveur d'un langage imagé, le franbanais.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,49 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le Fils empaillé”

Fiche technique

Résumé

Qui a giflé la lampe ? Qui a cassé Frédéric ? Qui a répandu des larmes sur la table et pourquoi pleure l'encrier ? Qui stoppera le saignement du parquet ? Arrêtez, il y a maldonne : ramassons les mots, mélangeons-les ; redistribuons-les de nouveau. Que chacun réintègre sa place exacte dans le langage quotidien : Qui a giflé Frédéric ? Qui a cassé la lampe (à pétrole) ? Qui a renversé l'encrier et pourquoi ma mère pleure-t-elle en nettoyant le sang répandu sur le parquet ? Pourquoi toutes ces questions ? Les pères n'ont-ils plus le droit de corriger leurs fils ? Le fils unique, l'aîné de trois filles : deux maigrelettes aux yeux ronds de stupeur, et une troisième, toute ronde et pulpeuse : Diane, c'est-à-dire moi, nullement chasseresse, mais chassée vers sa chambre par les cris du père et de son fils. Au thème principal — un fils réduit par son père à l'état de dépouille —, Vénus Khoury-Ghata relie bien d'autres motifs : la vie quotidienne et haute en couleur dans le Liban des années 50, les rapports entre les deux communautés religieuses, leurs coutumes, la saveur d'un langage imagé, le franbanais.

Biographie de Vénus Khoury-Ghata

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire