Votre compte

Le Golfe : nouveau centre du Moyen-Orient ?


Le golfe Arabo-Persique et ses riverains s’imposent au cœur du Moyen-Orient, à un moment où le jeu des grandes puissances s’y redistribue. Comment l’impératif de la transition énergétique s’imposera-t-il aux économies de rente de la région ? Avec quelles conséquences politiques ? L’Iran tirera-t-il profit de sa position dominante, en dépit d’oppositions croissantes des opinions publiques ? L’Arabie Saoudite change-t-elle vraiment, sous les effets d’image de son nouvel homme fort, et son prosélytisme rigoriste appartient-il au passé ? Les Émirats arabes unis ont-ils les moyens de l’autonomie et de la diplomatie non alignée qu’ils affichent ? Et Israël ? Réussira-t-elle à conforter ses relations particulières avec les États du Golfe, et à marginaliser définitivement la problématique palestinienne ?

Autre dossier d’actualité : comment est reçue en Europe l’initiative du président Macron visant à redéfinir les relations entre l’Union européenne et la Russie ? Le moins que l’on puisse dire est qu’elle suscite quelque défiance, par exemple en Pologne, ou dans de larges secteurs de l’opinion allemande. Peut-on donc imaginer une position de l’UE face à Moscou, qui soit autre chose que la résultante des divers blocages européens et du suivisme vis-à-vis de Washington ?

Ce numéro inclut également deux contributions sur des acteurs décisifs des équilibres asiatiques. Que peut-on mesurer de la réelle puissance technologique chinoise, en dépassant les effets de propagande et de peur qu’ils nous inspirent ? Et l’Inde n’est-elle pas en voie de se diviser sous l’effet d’un nationalisme hindou dominateur et au pouvoir sans partage ?

Ce livre est classé dans les catégories :

17,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le Golfe : nouveau centre du Moyen-Orient ?”

Fiche technique

Résumé

Le golfe Arabo-Persique et ses riverains s’imposent au cœur du Moyen-Orient, à un moment où le jeu des grandes puissances s’y redistribue. Comment l’impératif de la transition énergétique s’imposera-t-il aux économies de rente de la région ? Avec quelles conséquences politiques ? L’Iran tirera-t-il profit de sa position dominante, en dépit d’oppositions croissantes des opinions publiques ? L’Arabie Saoudite change-t-elle vraiment, sous les effets d’image de son nouvel homme fort, et son prosélytisme rigoriste appartient-il au passé ? Les Émirats arabes unis ont-ils les moyens de l’autonomie et de la diplomatie non alignée qu’ils affichent ? Et Israël ? Réussira-t-elle à conforter ses relations particulières avec les États du Golfe, et à marginaliser définitivement la problématique palestinienne ?

Autre dossier d’actualité : comment est reçue en Europe l’initiative du président Macron visant à redéfinir les relations entre l’Union européenne et la Russie ? Le moins que l’on puisse dire est qu’elle suscite quelque défiance, par exemple en Pologne, ou dans de larges secteurs de l’opinion allemande. Peut-on donc imaginer une position de l’UE face à Moscou, qui soit autre chose que la résultante des divers blocages européens et du suivisme vis-à-vis de Washington ?

Ce numéro inclut également deux contributions sur des acteurs décisifs des équilibres asiatiques. Que peut-on mesurer de la réelle puissance technologique chinoise, en dépassant les effets de propagande et de peur qu’ils nous inspirent ? Et l’Inde n’est-elle pas en voie de se diviser sous l’effet d’un nationalisme hindou dominateur et au pouvoir sans partage ?

Biographie de Dorothée Schmid

Malgré les débats qui l’entourent depuis son apparition au XVIIIe siècle, la tradition hanbalo-wahhâbite (ou « wahhabisme ») demeure, sinon méconnue, du moins mal connue. Reconstituer sa généalogie, retracer sa trajectoire historique, décrire ses doctrines et ses pratiques, déterminer son identité, saisir les permanences et les changements qui la traversent : telles sont les ambitions que poursuit cet ouvrage. L’étude de cette tradition à travers le temps met en perspective les variables historiques, sociales et politiques qui ont poussé ses dépositaires – les oulémas – à adapter leurs structures mentales et organisationnelles afin de préserver la centralité du discours religieux dans l’espace social saoudien, de perpétuer la domination de la famille royale et de rayonner dans le monde islamique. L’alliance entre l’autorité religieuse et le pouvoir politique en Arabie Saoudite a ainsi permis au hanbalo-wahhâbisme de s’imposer comme la nouvelle orthodoxie islamique, et à ses gardiens de s’affirmer comme les nouveaux clercs de l’Islam.

Jean-Luc Racine, directeur de recherches au CNRS, conduit au Centre d'Etude de l'Inde de l'Ecole des hautes études en sciences sociales, comme dans la revue Hérodote, des travaux portant sur les dynamiques sociales, économiques et géopolitiques de l'Inde contemporaine. Il a publié Calcutta. La ville, sa crise. (1986), Tiers mondes, figures d'incertitude (1990), L'Inde et sa question nationale (1993), Les Attaches de l'homme (1994).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire