Votre compte

Le livre et ses imaginaires


Les commentaires sur la mort programmée du livre face à la montée en puissance des nouveaux médias se multiplient. Le sort du livre ne dépend pourtant pas uniquement de l'évolution technique, mais aussi de la persistance d'images mentales et du maintien d'une sensibilité particulière transmise par l'éducation. L'histoire des mentalités du vieux continent européen nous rappelle la diversité culturelle qui en fait sa richesse et sur laquelle s'appuie le devenir du livre. Dans cette bataille d'opinion, le témoignage d'acteurs du monde du livre et l'analyse de certains sociologues viennent éclairer la place réelle et symbolique du livre dans la société européenne, et plus particulièrement dans les pays de l'Union. Les intervenants de la première partie de cette rencontre s'intéressent au désir du livre. Est-il suscité dans les différents pays d'Europe, par l'éducation, l'école, les traditions de lecture particulières ? Peut-on constater des disparités dans l'importance que les différentes cultures accordent au livre ? La seconde partie s'attache à la place du livre dans les médias. Comment est-il valorisé par la presse écrite ? La télévision intervient-elle de façon évidente dans la popularisation de certains livres et auteurs dans les autres pays d'Europe ?

Ce livre est classé dans les catégories :

0,00 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le livre et ses imaginaires”

Fiche technique

Résumé

Les commentaires sur la mort programmée du livre face à la montée en puissance des nouveaux médias se multiplient. Le sort du livre ne dépend pourtant pas uniquement de l'évolution technique, mais aussi de la persistance d'images mentales et du maintien d'une sensibilité particulière transmise par l'éducation. L'histoire des mentalités du vieux continent européen nous rappelle la diversité culturelle qui en fait sa richesse et sur laquelle s'appuie le devenir du livre. Dans cette bataille d'opinion, le témoignage d'acteurs du monde du livre et l'analyse de certains sociologues viennent éclairer la place réelle et symbolique du livre dans la société européenne, et plus particulièrement dans les pays de l'Union. Les intervenants de la première partie de cette rencontre s'intéressent au désir du livre. Est-il suscité dans les différents pays d'Europe, par l'éducation, l'école, les traditions de lecture particulières ? Peut-on constater des disparités dans l'importance que les différentes cultures accordent au livre ? La seconde partie s'attache à la place du livre dans les médias. Comment est-il valorisé par la presse écrite ? La télévision intervient-elle de façon évidente dans la popularisation de certains livres et auteurs dans les autres pays d'Europe ?

Biographie d’Anne-Marie Bertrand

Anne-Marie Bertrand, conservateur général des bibliothèques, a un double regard de praticien et d'historien. Elle a dirigé les bibliothèques municipales de Roubaix et de Nantes, puis le service Études et recherche de la Bibliothèque publique d'information (Centre Beaubourg). Elle est aujourd'hui directrice de l'Enssib

Martine POULAIN est directrice du Département de la bibliothèque de l’Institut national de l’histoire de l’art, collections Jacques Doucet (INHA), et commissaire général de l’exposition.

D'Apostrophes à Bouillon de culture, Bernard Pivot est une figure incontournable du petit écran, et l'une des personnalités les plus populaires de France. Ses précédents ouvrages, publiés chez Albin Michel, 100 mots à sauver (2004), 100 expressions à sauver (2008) et Les mots de ma vie (2011) ont rencontré un immense succès.
Bernard Pivot est membre de l'académie Goncourt.

Florence Noiville, journaliste au Monde, est l’auteur de trois romans et d’une biographie du prix Nobel Isaac B. Singer (Prix du récit biographique). Parus chez Stock, ses livres sont traduits en treize langues.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire