Votre compte

Les Conditions du dialogue au Québec


Au lendemain des débats qui ont tiraillé la société québécoise au sujet des valeurs devant guider la cohabitation dans les espaces publics, le temps est venu de faire le point sur les termes du dialogue et sur les conditions pouvant en faciliter la réalisation. Les essais qui composent ce recueil entendent non seulement tracer un portrait des défis à relever à cet égard, mais aussi éclairer les avenues favorisant l’approfondissement d’un dialogue riche et porteur pour tous les citoyens. Caractérisés depuis le milieu des années 1960 par la quête de politiques plus équitables et par la concertation des différents intervenants, le régime de citoyenneté québécois et ses modes de délibération sont aujourd’hui mis à mal. En outre, l’esprit d’échange, de conciliation et de réciprocité qui a fait la force de l’approche québécoise dans le domaine des relations interculturelles semble s’affaiblir, à un point tel que le gouvernement du Québec hésite encore à adopter l’interculturalisme en tant que projet politique rassembleur. L’idée d’une citoyenneté québécoise pluraliste axée sur le dialogue, la reconnaissance et la participation est remise en question, tant dans le débat public que dans la sphère de la politique partisane. Issues des études politiques, de la philosophie, de l’histoire, de la science des religions, des études littéraires et du droit, les différentes perspectives réunies dans cet ouvrage visent à alimenter la réflexion sur la démocratisation des échanges publics et sur la cohabitation dans une société plurielle.

Ce livre est classé dans les catégories :

14,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Les Conditions du dialogue au Québec”

Fiche technique

Résumé

Au lendemain des débats qui ont tiraillé la société québécoise au sujet des valeurs devant guider la cohabitation dans les espaces publics, le temps est venu de faire le point sur les termes du dialogue et sur les conditions pouvant en faciliter la réalisation. Les essais qui composent ce recueil entendent non seulement tracer un portrait des défis à relever à cet égard, mais aussi éclairer les avenues favorisant l’approfondissement d’un dialogue riche et porteur pour tous les citoyens. Caractérisés depuis le milieu des années 1960 par la quête de politiques plus équitables et par la concertation des différents intervenants, le régime de citoyenneté québécois et ses modes de délibération sont aujourd’hui mis à mal. En outre, l’esprit d’échange, de conciliation et de réciprocité qui a fait la force de l’approche québécoise dans le domaine des relations interculturelles semble s’affaiblir, à un point tel que le gouvernement du Québec hésite encore à adopter l’interculturalisme en tant que projet politique rassembleur. L’idée d’une citoyenneté québécoise pluraliste axée sur le dialogue, la reconnaissance et la participation est remise en question, tant dans le débat public que dans la sphère de la politique partisane. Issues des études politiques, de la philosophie, de l’histoire, de la science des religions, des études littéraires et du droit, les différentes perspectives réunies dans cet ouvrage visent à alimenter la réflexion sur la démocratisation des échanges publics et sur la cohabitation dans une société plurielle.

Biographie d’Alain-G. Gagnon

Alain-G. Gagnon est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études québécoises et canadiennes (CRÉQC) et directeur du Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité au Québec (CRIDAQ). Il enseigne au Département de science politique de l'Université du Québec à Montréal. Il est aussi directeur et membre fondateur du Groupe de recherche sur les sociétés plurinationales (GRSP). Auteur et directeur de nombreuses publications scientifiques éditées dans plus de 10 langues, il a reçu, en 2007, le 1er prix Josep Maria Vilaseca i Marcet décerné par l'Institut d'Estudis Autonòmics du gouvernement de la Catalogne, ainsi que le prix Marcel-Vincent remis par l'Association francophone pour le savoir (ACFAS) couronnant une riche carrière scientifique. Alain-G. Gagnon s'est aussi vu décerner le prix d'excellence de la Société québécoise de science politique 2008. Jean-Charles St-Louis est candidat au doctorat en science politique à l’Université du Québec à Montréal. Ses recherches visent à dégager, dans une perspective généalogique, les lieux communs des discussions récentes sur l’institutionnalisation d’un régime de citoyenneté pluraliste au Québec.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire