Votre compte

Les Plantagenêts et leur cour (1154-1216)


L’Empire Plantagenêt, formé de territoires aussi divers qu’immenses, est allé de pair avec l’essor d’une cour brillante autour de ses souverains. Au Moyen Âge, des confins de l’Ecosse au royaume latin de Jérusalem, le nom des Plantagenêts résonne dans tout l’Occident. Avoir combattu les Sarrasins aux côtés du roi Richard Cœur de Lion est un motif de fierté. Henri II est soucieux de faire bonne justice. Quant à Aliénor d’Aquitaine, son activité pour défendre les possessions continentales de la famille et le trône d’Angleterre suscite l’admiration de ses contemporains. Comment les Plantagenêts, issus du modeste lignage des comtes d’Anjou, ont-ils atteint une telle puissance ? Pendant plus d’un demi-siècle, jusqu’en 1216, ils sont au cœur des affrontements politiques, militaires et religieux. Mais les alliances, les armes et l’argent ne suffisent pas à soutenir leur construction politique transmanche. Les relations ambivalentes avec l’Église, de même qu’une idéologie politique teintée de mythe arthurien font mal le lien avec l’image de rois protecteurs et justiciers qu’ils recherchaient. Au début du XIIIe siècle, de nombreuses possessions françaises se retournent contre eux et entraînent une crise de régime. Cependant, les Plantagenêts ont associé leur nom à un style de gouvernance et de vie de cour. Rois-chevaliers, ils ont su cultiver les arts et les lettres et leur saga a inspiré chroniqueurs et troubadours.

Ce livre est classé dans les catégories :

18,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Les Plantagenêts et leur cour (1154-1216)”

Fiche technique

Résumé

L’Empire Plantagenêt, formé de territoires aussi divers qu’immenses, est allé de pair avec l’essor d’une cour brillante autour de ses souverains. Au Moyen Âge, des confins de l’Ecosse au royaume latin de Jérusalem, le nom des Plantagenêts résonne dans tout l’Occident. Avoir combattu les Sarrasins aux côtés du roi Richard Cœur de Lion est un motif de fierté. Henri II est soucieux de faire bonne justice. Quant à Aliénor d’Aquitaine, son activité pour défendre les possessions continentales de la famille et le trône d’Angleterre suscite l’admiration de ses contemporains. Comment les Plantagenêts, issus du modeste lignage des comtes d’Anjou, ont-ils atteint une telle puissance ? Pendant plus d’un demi-siècle, jusqu’en 1216, ils sont au cœur des affrontements politiques, militaires et religieux. Mais les alliances, les armes et l’argent ne suffisent pas à soutenir leur construction politique transmanche. Les relations ambivalentes avec l’Église, de même qu’une idéologie politique teintée de mythe arthurien font mal le lien avec l’image de rois protecteurs et justiciers qu’ils recherchaient. Au début du XIIIe siècle, de nombreuses possessions françaises se retournent contre eux et entraînent une crise de régime. Cependant, les Plantagenêts ont associé leur nom à un style de gouvernance et de vie de cour. Rois-chevaliers, ils ont su cultiver les arts et les lettres et leur saga a inspiré chroniqueurs et troubadours.

Biographie d’Amaury Chauou

L’Empire Plantagenêt, formé de territoires aussi divers qu’immenses, est allé de pair avec l’essor d’une cour brillante autour de ses souverains. Au Moyen Âge, des confins de l’Ecosse au royaume latin de Jérusalem, le nom des Plantagenêts résonne dans tout l’Occident. Avoir combattu les Sarrasins aux côtés du roi Richard Cœur de Lion est un motif de fierté. Henri II est soucieux de faire bonne justice. Quant à Aliénor d’Aquitaine, son activité pour défendre les possessions continentales de la famille et le trône d’Angleterre suscite l’admiration de ses contemporains. Comment les Plantagenêts, issus du modeste lignage des comtes d’Anjou, ont-ils atteint une telle puissance ? Pendant plus d’un demi-siècle, jusqu’en 1216, ils sont au cœur des affrontements politiques, militaires et religieux. Mais les alliances, les armes et l’argent ne suffisent pas à soutenir leur construction politique transmanche. Les relations ambivalentes avec l’Église, de même qu’une idéologie politique teintée de mythe arthurien font mal le lien avec l’image de rois protecteurs et justiciers qu’ils recherchaient. Au début du XIIIe siècle, de nombreuses possessions françaises se retournent contre eux et entraînent une crise de régime. Cependant, les Plantagenêts ont associé leur nom à un style de gouvernance et de vie de cour. Rois-chevaliers, ils ont su cultiver les arts et les lettres et leur saga a inspiré chroniqueurs et troubadours.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire