Votre compte

Luttes XXX


Depuis 1973, des travailleuses et travailleurs du sexe aux quatre coins de la planète se regroupent et s’organisent. Qui sont ces personnes ? Pourquoi et comment s’organisent-elles ? Quels sens confèrent-elles à leurs expériences ? Pourquoi revendiquent-elles la décriminalisation de leur travail ? Qu’ont-elles à dire à propos du syndicalisme, du féminisme, de la lutte contre le sida, de la violence ou des phénomènes migratoires ? Voilà un aperçu des questions auxquelles Maria Nengeh Mensah, Claire Thiboutot et Louise Toupin ont tenté de répondre, tout en situant le mouvement des travailleuses du sexe dans son contexte historique et international. Pour cela, elles ont colligé de nombreux documents témoignant des luttes des travailleuses du sexe de différents continents. Elles nous présentent ici les contributions choisies, signées pour la plupart par des militantes aux origines et aux expériences de travail du sexe variées. On trouvera donc dans cette anthologie unique une sélection importante de documents inédits ou traduits en français pour la première fois. Luttes XXX nous invite à la rencontre d’un mouvement social méconnu. Ici les voix des travailleuses et travailleurs du sexe, longtemps réduites au silence, s’élèvent, réclament justice.

Ce livre est classé dans les catégories :

26,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Luttes XXX”

Fiche technique

Résumé

Depuis 1973, des travailleuses et travailleurs du sexe aux quatre coins de la planète se regroupent et s’organisent. Qui sont ces personnes ? Pourquoi et comment s’organisent-elles ? Quels sens confèrent-elles à leurs expériences ? Pourquoi revendiquent-elles la décriminalisation de leur travail ? Qu’ont-elles à dire à propos du syndicalisme, du féminisme, de la lutte contre le sida, de la violence ou des phénomènes migratoires ? Voilà un aperçu des questions auxquelles Maria Nengeh Mensah, Claire Thiboutot et Louise Toupin ont tenté de répondre, tout en situant le mouvement des travailleuses du sexe dans son contexte historique et international. Pour cela, elles ont colligé de nombreux documents témoignant des luttes des travailleuses du sexe de différents continents. Elles nous présentent ici les contributions choisies, signées pour la plupart par des militantes aux origines et aux expériences de travail du sexe variées. On trouvera donc dans cette anthologie unique une sélection importante de documents inédits ou traduits en français pour la première fois. Luttes XXX nous invite à la rencontre d’un mouvement social méconnu. Ici les voix des travailleuses et travailleurs du sexe, longtemps réduites au silence, s’élèvent, réclament justice.

Biographie de Maria Nengeh Mensah

Maria Nengeh Mensah est professeure à l’École de travail social et à l’Institut de recherches et d’études féministes de l’Université du Québec à Montréal. Au cours des dix dernières années, elle a créé de nombreux outils de sensibilisation et de formation à l’intention des intervenants et des intervenantes de divers services publics. Elle est l’auteure de Ni vues ni connues : femmes, VIH et médias (2003) et Dialogues sur la 3e vague féministe (2005) aux Éditions du remue-ménage. Elle a aussi codirigé, avec Louise Toupin et trois collègues de l’Université d’Ottawa (C. Parent, C. Bruckert et P. Corriveau), le livre Mais oui c’est un travail ! Penser le travail du sexe au-delà de la victimisation (PUQ, 2010). Claire Thiboutot est l’un des membres fondateurs en 1992 de l’Association québécoise des travailleuses et travailleurs du sexe (AQTS). À ce titre, elle collabore à la création et à la mise sur pied de l’organisme Stella en 1995. Elle en est la directrice générale et la principale porte-parole pendant près d’une dizaine d’années (1998 -2007). Elle a collaboré à la production de plusieurs outils destinés à sensibiliser divers publics quant aux problèmes causés par la stigmatisation et la criminalisation du travail du sexe, en plus de prendre la parole à ce sujet sur différentes tribunes et dans les médias. Elle est présentement cheffe de l’administration de programmes au Centre de services de santé et de service sociaux (CSSS) Jeanne-Mance à Montréal. Elle y est responsable d’équipes cliniques œuvrant dans les domaines de la santé mentale et de l’itinérance. Louise Toupin est chargée de cours en études féministes au Département de science politique de l’UQAM et chercheuse indépendante. Parmi ses publications, mentionnons La pensée féministe au Québec. Anthologie 1900-1985 (avec Micheline Dumont, Remue-ménage 2003), « Analyser autrement la « prostitution » et la « traite des femmes » (Recherches féministes, vol. 19, no 1, 2006) et « Les migrations féminines clandestines et le risque de traite », chap. 5 de Mais oui c’est un travail ! Penser le travail du sexe au-delà de la victimisation (Colette Parent et al. Presses de l’Université du Québec, 2010) . Elle est co-fondatrice de l’Alliance féministe solidaire pour les droits des travailleuses du sexe, une alliance formée en 2011 pour appuyer la décriminalisation du travail du sexe, dans l’optique de combattre les violences à l’endroit des personnes oeuvrant dans l’industrie du sexe et de promouvoir leur plein droit à la citoyenneté.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire