Votre compte

"Manger les terres sacrées" : les espaces du culte Vodoun


Au Bénin, on observe ces dernières décennies une forte influence de la pression foncière urbaine sur le patrimoine sociocultuel, notamment dans certaines communes périurbaines qui sont à forte tradition Vodoun comme Adjarra et Avrankou. En effet, les réalités foncières modernes ont investi cette région surtout à travers des lotissements administratifs qui se réalisent parfois au détriment des sites sacrés. Mais les ''terres sacrées'' n'ont pas été emportées par la pression urbaine même si leur emprise spatiale s'est fortement réduite. Au contraire, elles ont contribué à freiner à plusieurs endroits l'urbanisation galopante, créant un paysage mixte où s'interfèrent la tradition et la modernité dans le tissu urbain.

Ce livre est classé dans les catégories :

27,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “"Manger les terres sacrées" : les espaces du culte Vodoun

Fiche technique

  • Auteur : Adéothy Adegbinni
  • Éditeur : L'Harmattan
  • Date de parution : 11/01/19
  • EAN : 9782140109959
  • Format : PDF
  • Nombre de pages: 336
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

Au Bénin, on observe ces dernières décennies une forte influence de la pression foncière urbaine sur le patrimoine sociocultuel, notamment dans certaines communes périurbaines qui sont à forte tradition Vodoun comme Adjarra et Avrankou. En effet, les réalités foncières modernes ont investi cette région surtout à travers des lotissements administratifs qui se réalisent parfois au détriment des sites sacrés. Mais les ''terres sacrées'' n'ont pas été emportées par la pression urbaine même si leur emprise spatiale s'est fortement réduite. Au contraire, elles ont contribué à freiner à plusieurs endroits l'urbanisation galopante, créant un paysage mixte où s'interfèrent la tradition et la modernité dans le tissu urbain.

Biographie d’Adéothy Adegbinni

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire