Votre compte

Melmoth ou l'Homme errant


Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Charles Robert Maturin. "Melmoth" est un roman "gothique" qui mobilise l'arsenal, désormais classique, de l'épouvante: architectures inquiétantes, événements surnaturels, orages et tremblements de terre, usurpateurs et moines sadiques, parricides et foules meurtrières. Les scènes terrifiantes se multiplient: délire d'un fou dans un incendie, mort de deux amants emmurés dans un souterrain, funérailles nocturnes d'un jeune couple foudroyé, noces sépulcrales de Melmoth et Immalee. Et, toujours, le regard insoutenable et le "rire terrible de Melmoth" (Baudelaire). Une place à part doit être faite à Immalee: découverte par le tentateur dans une île paradisiaque, devenue son épouse, elle ne perdra jamais son innocence. Car le livre est plus qu'un roman gothique. En rendant le pacte démoniaque transmissible, Maturin renouvelle le thème faustien en lui conservant toute sa force. La vie de Melmoth n'est qu'une longue quête du Dieu qu'il ne pourra plus rejoindre. Écrit dans une langue riche et puissante, "Melmoth" est à la fois un grand roman fantastique et une fable métaphysique où le révérend Maturin donne à la quête spirituelle de l'homme et à ses insolubles contradictions la dimension du mythe. Pour André Breton, "le génie de Maturin est de s'être haussé au seul thème qui fût à la hauteur des très grands moyens dont il disposait: le don des noirs à jamais les plus profonds, qui sont aussi ceux qui permettent les plus éblouissantes réserves de lumière."

Ce livre est classé dans les catégories :

4,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Melmoth ou l'Homme errant”

Fiche technique

Résumé

Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Charles Robert Maturin. "Melmoth" est un roman "gothique" qui mobilise l'arsenal, désormais classique, de l'épouvante: architectures inquiétantes, événements surnaturels, orages et tremblements de terre, usurpateurs et moines sadiques, parricides et foules meurtrières. Les scènes terrifiantes se multiplient: délire d'un fou dans un incendie, mort de deux amants emmurés dans un souterrain, funérailles nocturnes d'un jeune couple foudroyé, noces sépulcrales de Melmoth et Immalee. Et, toujours, le regard insoutenable et le "rire terrible de Melmoth" (Baudelaire). Une place à part doit être faite à Immalee: découverte par le tentateur dans une île paradisiaque, devenue son épouse, elle ne perdra jamais son innocence. Car le livre est plus qu'un roman gothique. En rendant le pacte démoniaque transmissible, Maturin renouvelle le thème faustien en lui conservant toute sa force. La vie de Melmoth n'est qu'une longue quête du Dieu qu'il ne pourra plus rejoindre. Écrit dans une langue riche et puissante, "Melmoth" est à la fois un grand roman fantastique et une fable métaphysique où le révérend Maturin donne à la quête spirituelle de l'homme et à ses insolubles contradictions la dimension du mythe. Pour André Breton, "le génie de Maturin est de s'être haussé au seul thème qui fût à la hauteur des très grands moyens dont il disposait: le don des noirs à jamais les plus profonds, qui sont aussi ceux qui permettent les plus éblouissantes réserves de lumière."

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire