Votre compte

Methodes de recherche en relations internationales


Étudier les faits sociaux que sont les relations internationales, tenter de les décrire, de les interpréter, de les comparer, demande immanquablement au chercheur deffectuer un choix de méthodes et doutils. Or, paradoxalement, alors que les ouvrages théoriques traitant des relations internationales sont relativement nombreux, la présentation des divers moyens de lenquête empirique demeure peu développée. Cet ouvrage réunit une vingtaine de chercheurs et denseignants et offre un panorama de données, de ressources et de méthodes utiles pour mener une recherche sur les relations internationales et la fonder de la manière la plus rigoureuse possible. On y trouvera une réfl exion critique sur la construction et lusage des banques de données, sur la pratique des entretiens, sur le recours à la cartographie, sur lanalyse des discours et des images ou sur lemploi de diverses méthodes quantitatives. Guide pratique pour le chercheur, ce livre sadresse aussi à un public plus général, intéressé par les études sur les relations internationales et qui se demande légitimement comment sont produites les conclusions des « experts ». populaire, elle est revenue depuis comme une antienne : les socialistes français seraient incompétents en matière économique. Mais ne sagit-il pas dun stéréotype ? Sappuyant sur des sources et des témoignages inédits, Mathieu Fulla entreprend danalyser les programmes économiques du parti socialiste, depuis les discussions entre experts jusquà leur intégration dans les discours partisans. Il propose ainsi une histoire économique du politique qui éclaire les débats actuels au sein de la gauche. Au fi l de cet ouvrage, le lecteur apprendra notamment que, dès 1936, Léon Blum pratiquait la « détente fi scale » chère à Pierre Moscovici. Quant aux déclarations énamourées de Manuel Valls ou dEmmanuel Macron aux entreprises, la perspective historique permet dy voir, plutôt que lacte de naissance dun « social-libéralisme à la française », lavènement dun socialisme qui tend à préférer loffre productive au relèvement du pouvoir dachat des classes populaires.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Methodes de recherche en relations internationales”

Fiche technique

Résumé

Étudier les faits sociaux que sont les relations internationales, tenter de les décrire, de les interpréter, de les comparer, demande immanquablement au chercheur deffectuer un choix de méthodes et doutils. Or, paradoxalement, alors que les ouvrages théoriques traitant des relations internationales sont relativement nombreux, la présentation des divers moyens de lenquête empirique demeure peu développée. Cet ouvrage réunit une vingtaine de chercheurs et denseignants et offre un panorama de données, de ressources et de méthodes utiles pour mener une recherche sur les relations internationales et la fonder de la manière la plus rigoureuse possible. On y trouvera une réfl exion critique sur la construction et lusage des banques de données, sur la pratique des entretiens, sur le recours à la cartographie, sur lanalyse des discours et des images ou sur lemploi de diverses méthodes quantitatives. Guide pratique pour le chercheur, ce livre sadresse aussi à un public plus général, intéressé par les études sur les relations internationales et qui se demande légitimement comment sont produites les conclusions des « experts ». populaire, elle est revenue depuis comme une antienne : les socialistes français seraient incompétents en matière économique. Mais ne sagit-il pas dun stéréotype ? Sappuyant sur des sources et des témoignages inédits, Mathieu Fulla entreprend danalyser les programmes économiques du parti socialiste, depuis les discussions entre experts jusquà leur intégration dans les discours partisans. Il propose ainsi une histoire économique du politique qui éclaire les débats actuels au sein de la gauche. Au fi l de cet ouvrage, le lecteur apprendra notamment que, dès 1936, Léon Blum pratiquait la « détente fi scale » chère à Pierre Moscovici. Quant aux déclarations énamourées de Manuel Valls ou dEmmanuel Macron aux entreprises, la perspective historique permet dy voir, plutôt que lacte de naissance dun « social-libéralisme à la française », lavènement dun socialisme qui tend à préférer loffre productive au relèvement du pouvoir dachat des classes populaires.

Biographie de Guillaume Devin

Guillaume Devin est professeur des Universités en science politique, chercheur au Centre de recherches internationales (CERI) de Sciences Po.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire