Votre compte

Mondes profanes : Enseignement, fiction et histoire


Les bandes dessinées, chansons, films, jeux vidéos, musées, reconstitutions, romans, séries télévisées et voyages occupent de plus en plus de place dans la vie des élèves. Comment exploiter en classe ces biens, loisirs et services culturels d'histoire pour que les élèves posent de mieux en mieux certains actes mentaux que les historiennes et historiens doivent effectuer lorsqu'elles et ils adoptent leur pratique ? Pour répondre à cette question, les auteures et auteurs de cet ouvrage explorent les usages scolaires possibles et souhaitables des produits qui ne sont pas associés à l'histoire savante et sur l'exploitation didactique de ce que la Loi québécoise sur les biens culturels désigne comme «?une oeuvre d'art, un bien historique, un monument ou un site historique, […] une oeuvre cinématographique, audiovisuelle, photographique, radiophonique ou télévisuelle?». Les auteures et auteurs s'intéressent à des oeuvres qui ne sont pas créées pour l'école, mais qui peuvent néanmoins servir aux enseignantes et enseignants pour faire apprendre l'histoire aux élèves.

Ce livre est classé dans les catégories :

31,92 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Mondes profanes : Enseignement, fiction et histoire”

Fiche technique

Résumé

Les bandes dessinées, chansons, films, jeux vidéos, musées, reconstitutions, romans, séries télévisées et voyages occupent de plus en plus de place dans la vie des élèves. Comment exploiter en classe ces biens, loisirs et services culturels d'histoire pour que les élèves posent de mieux en mieux certains actes mentaux que les historiennes et historiens doivent effectuer lorsqu'elles et ils adoptent leur pratique ? Pour répondre à cette question, les auteures et auteurs de cet ouvrage explorent les usages scolaires possibles et souhaitables des produits qui ne sont pas associés à l'histoire savante et sur l'exploitation didactique de ce que la Loi québécoise sur les biens culturels désigne comme «?une oeuvre d'art, un bien historique, un monument ou un site historique, […] une oeuvre cinématographique, audiovisuelle, photographique, radiophonique ou télévisuelle?». Les auteures et auteurs s'intéressent à des oeuvres qui ne sont pas créées pour l'école, mais qui peuvent néanmoins servir aux enseignantes et enseignants pour faire apprendre l'histoire aux élèves.

Biographie de Marc-André Ethier

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire