Votre compte

Ouvrir une porte

Yves Laroche (cover_design_or_artwork_by)


Dans cet ouvrage, Claude Paradis présente 10 grandes œuvres qui ont marqué l’histoire de la poésie québécoise au XXe siècle. Tout au long de ses lectures, l’essayiste reste fidèle à la construction des recueils sélectionnés, suivant les poètes de poème en poème selon l’ordre de présentation suggéré par la structure même de leur livre. Sa conviction est qu’un recueil de poèmes s’avère une œuvre construite, au même titre que peut l’être un roman. Liste des recueils présentés : • Jean-Aubert LORANGER «Les atmosphères» (1920) et «Poëmes» (1922) • Saint-Denys GARNEAU «Regards et jeux dans l’espace» (1937) • Alain GRANDBOIS «Les îles de la nuit» (1944) • Anne HÉBERT «Le tombeau des rois» (1953) • Roland GIGUÈRE «L’âge de la parole» (1965) • Paul-Marie LAPOINTE «Pour les âmes» (1965) • Gaston MIRON «L’homme rapaillé» (1970) • Robert MELANÇON «Peinture aveugle» (1979 et 2010) • Jacques BRAULT «Moments fragiles» (1984) • Pierre MORENCY «Les paroles qui marchent dans la nuit» (1994)

Ce livre est classé dans les catégories :

16,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Ouvrir une porte”

Fiche technique

  • Auteur : Claude Paradis
  • dessin ou illustration de couverture de : Yves Laroche
  • Éditeur : Éditions du Noroît
  • Date de parution : 27/03/15
  • EAN : 9782890189362
  • Format : PDF
  • Nombre de pages: 243
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

Dans cet ouvrage, Claude Paradis présente 10 grandes œuvres qui ont marqué l’histoire de la poésie québécoise au XXe siècle. Tout au long de ses lectures, l’essayiste reste fidèle à la construction des recueils sélectionnés, suivant les poètes de poème en poème selon l’ordre de présentation suggéré par la structure même de leur livre. Sa conviction est qu’un recueil de poèmes s’avère une œuvre construite, au même titre que peut l’être un roman. Liste des recueils présentés : • Jean-Aubert LORANGER «Les atmosphères» (1920) et «Poëmes» (1922) • Saint-Denys GARNEAU «Regards et jeux dans l’espace» (1937) • Alain GRANDBOIS «Les îles de la nuit» (1944) • Anne HÉBERT «Le tombeau des rois» (1953) • Roland GIGUÈRE «L’âge de la parole» (1965) • Paul-Marie LAPOINTE «Pour les âmes» (1965) • Gaston MIRON «L’homme rapaillé» (1970) • Robert MELANÇON «Peinture aveugle» (1979 et 2010) • Jacques BRAULT «Moments fragiles» (1984) • Pierre MORENCY «Les paroles qui marchent dans la nuit» (1994)

Biographie de Claude Paradis

Claude Paradis est né à Lévis en 1960. Il est poète et critique. Il enseigne la littérature au Cégep de Sainte-Foy où il a fondé le Centre d’Études poétiques (CEP). Il a rédigé la préface explicative et le matériel pédagogique pour la réédition du recueil de poésie Mémoire de Jacques Brault aux éditions C.E.C. Son œuvre poétique s’est mérité le prix Octave-Crémazie, le prix Jacques-Poirier et le prix Jean-Noël Pontbriand. Au Noroît, il a publié «Où commence le monde», «Ouvrir une porte sur dix grandes oeuvres de la poésie québécoise du XXe siècle» (collection «Chemins de traverse», 2015), «Carnet d'un improbable été» (2013), «Le livre sur la table» (2009), «Un pont au-dessus du vide» (2005), «Les mêmes pas» (2001), «Lettres d’écorce» (1997, réédité en 2012 avec une préface de David Cantin) et «L’amourable» (1989). Il a également participé au collectif «Le Désaveuglé. Parcours de l’œuvre de Robert Melançon» (collection « Chemins de traverse », 2007). photo de l'auteur : Guylaine Maheux

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire