Votre compte

Poèmes nouveaux : partie I


Première partie

TRADUCTION ET PRÉFACE DE LIONEL-ÉDOUARD MARTIN

ÉDITION BILINGUE

Si Rainer Maria Rilke (1875-1926) est sans doute un des poètes d’expression allemande les plus universellement connus du premier quart du XXe siècle (et « le meilleur poète d’Europe » aux yeux de Verhaeren), en France on lit surtout ses Lettres à un jeune poète et ses deux grands recueils des années 1920 (Les Élégies de Duino et les Sonnets à Orphée), pour ne retenir de ses Poèmes nouveaux, publiés en deux tomes en 1907 et 1908, que quelques poèmes emblématiques tels que La panthère ou La cathédrale.

Or, c’est avec ce livre (et son pendant narratif, écrit à la même époque : Les Cahiers de Malte Laurids Brigge) que Rilke devient vraiment lui-même, qu’il commence à manifester son projet poétique (et la voix pour l’accompagner) tel que Maurice Blanchot le formulera plus tard en écrivant : « Voir comme il faut, c’est essentiellement mourir, c’est introduire dans la vue ce retournement qu’est l’extase et qu’est la mort. Ce qui ne signifie pas que tout sombre dans le vide. Au contraire, les choses s’offrent alors dans la fécondité inépuisable de leur sens que notre vision habituellement ignore, elle qui n’est capable que d’un seul point de vue. »

Ce sont ces « poèmes de l’œil », de l’œil posé sur les choses et les paysages, sur les monuments, sur les scènes d’intérieur, sur tout ce qui fait le monde sensible, que nous souhaitons [re]faire découvrir au lecteur français, dans une édition bilingue (actuellement la seule disponible sur le marché éditorial) et dans une traduction nouvelle qui cherche à rendre, avec toutes les difficultés de l’entreprise, la beauté du texte original.

Image de couverture : Max Slevogt, Die schwarzen Panther

Ce livre est classé dans les catégories :

5,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Poèmes nouveaux : partie I”

Fiche technique

Résumé

Première partie

TRADUCTION ET PRÉFACE DE LIONEL-ÉDOUARD MARTIN

ÉDITION BILINGUE

Si Rainer Maria Rilke (1875-1926) est sans doute un des poètes d’expression allemande les plus universellement connus du premier quart du XXe siècle (et « le meilleur poète d’Europe » aux yeux de Verhaeren), en France on lit surtout ses Lettres à un jeune poète et ses deux grands recueils des années 1920 (Les Élégies de Duino et les Sonnets à Orphée), pour ne retenir de ses Poèmes nouveaux, publiés en deux tomes en 1907 et 1908, que quelques poèmes emblématiques tels que La panthère ou La cathédrale.

Or, c’est avec ce livre (et son pendant narratif, écrit à la même époque : Les Cahiers de Malte Laurids Brigge) que Rilke devient vraiment lui-même, qu’il commence à manifester son projet poétique (et la voix pour l’accompagner) tel que Maurice Blanchot le formulera plus tard en écrivant : « Voir comme il faut, c’est essentiellement mourir, c’est introduire dans la vue ce retournement qu’est l’extase et qu’est la mort. Ce qui ne signifie pas que tout sombre dans le vide. Au contraire, les choses s’offrent alors dans la fécondité inépuisable de leur sens que notre vision habituellement ignore, elle qui n’est capable que d’un seul point de vue. »

Ce sont ces « poèmes de l’œil », de l’œil posé sur les choses et les paysages, sur les monuments, sur les scènes d’intérieur, sur tout ce qui fait le monde sensible, que nous souhaitons [re]faire découvrir au lecteur français, dans une édition bilingue (actuellement la seule disponible sur le marché éditorial) et dans une traduction nouvelle qui cherche à rendre, avec toutes les difficultés de l’entreprise, la beauté du texte original.

Image de couverture : Max Slevogt, Die schwarzen Panther

Biographie de Rainer Maria Rilke

Grand poète autrichien, Rainer Maria Rilke (1875-1926) connut de nombreuses femmes (Lou, Clara, puis la princesse Turn und Taxis, Merline?) avec qui il correspond tout au long de sa vie à travers une correspondance volumineuse, et souvent magnifique. Lou Andreas-Salomé en est la principale destinatrice jusqu'à sa mort.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire