Votre compte

Poussières de vie (2)


Ces « enfants de la guerre », ce sont les enfants de plus de quarante ans d’une situation de conflit qui n’en finit pas de bouleverser les peuples des pays de l’Indochine. Par-delà les dépêches d’agences et les analyses des politologues, les plus pauvres souffrent et pourtant, il faut bien vivre. Avec Jean-Claude Pomonti, nous allons partager la vie – ou plutôt la survie – au jour le jour, d’une famille parmi tant d’autres. Au fil des pages, le lecteur se prend d’affection pour Truong – le père de famille vietnamien – et sa marmaille souvent affamée, et apprend à partager leurs peines et leurs rêves dérisoires. C’est tout le petit peuple des réfugiés – bien que vietnamien, Truong vit à Phnom Penh – mais aussi des orphelins, des pauvres, des paumés qui s’anime... Un livre merveilleux sur l’enfance confrontée à la débrouille quotidienne, aux coups d’un sort trop lourd, sans autre remède que la prière confiante et naïve à une divinité pas toujours nettement identifiée, avec, de-ci de-là, des instants de bonheur saisis au vol. Un regard différent sur des pays et des peuples fragilisés, aujourd’hui menacés par l’invasion des sex-tours et des hommes d’affaires. Une contribution à un nouveau combat pour que les enfants de la guerre ne deviennent pas des enfants de l’argent et du préservatif. On ne tue pas ceux que l’on aime : avec Jean-Claude Pomonti, apprenons à connaître et donc à aimer Truong, Tri, Thanh et tous les autres...

Ce livre est classé dans les catégories :

6,49 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Poussières de vie (2)”

Fiche technique

Résumé

Ces « enfants de la guerre », ce sont les enfants de plus de quarante ans d’une situation de conflit qui n’en finit pas de bouleverser les peuples des pays de l’Indochine. Par-delà les dépêches d’agences et les analyses des politologues, les plus pauvres souffrent et pourtant, il faut bien vivre. Avec Jean-Claude Pomonti, nous allons partager la vie – ou plutôt la survie – au jour le jour, d’une famille parmi tant d’autres. Au fil des pages, le lecteur se prend d’affection pour Truong – le père de famille vietnamien – et sa marmaille souvent affamée, et apprend à partager leurs peines et leurs rêves dérisoires. C’est tout le petit peuple des réfugiés – bien que vietnamien, Truong vit à Phnom Penh – mais aussi des orphelins, des pauvres, des paumés qui s’anime... Un livre merveilleux sur l’enfance confrontée à la débrouille quotidienne, aux coups d’un sort trop lourd, sans autre remède que la prière confiante et naïve à une divinité pas toujours nettement identifiée, avec, de-ci de-là, des instants de bonheur saisis au vol. Un regard différent sur des pays et des peuples fragilisés, aujourd’hui menacés par l’invasion des sex-tours et des hommes d’affaires. Une contribution à un nouveau combat pour que les enfants de la guerre ne deviennent pas des enfants de l’argent et du préservatif. On ne tue pas ceux que l’on aime : avec Jean-Claude Pomonti, apprenons à connaître et donc à aimer Truong, Tri, Thanh et tous les autres...

Biographie de Jean-Claude Pomonti

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire