Votre compte

Publics : quelles attentes ? Bibliothèques : quelles concurrences ?


"Connaître le public, c’est, en définitive, approfondir notre réflexion sur notre raison d’être puisqu’il s’agit de savoir ce que les services que nous proposons peuvent rencontrer d’attentes des uns et des autres. Vous êtes ici, si j’ai bien compris, dans un thème qui prolonge les thèmes antérieurs, puisque vous avez déjà évoqué, en 1998, les publics et les usages des bibliothèques à Paris. Mais, cette fois-ci, il s’agit plus directement de réfléchir à ces publics et si vous avez employé les mots de « concurrence », peut-être est-ce avec le dessein de piquer l’intérêt... On aurait pu dire aussi : « quelles complémentarités ? », mais les concurrences fécondes sont toujours destinées à aboutir à la complémentarité. « Quelles concurrences ? », autrement dit : comment faire pour que, tout en ayant forcément des plages de recouvrement, nous affinions ce que chacun peut offrir de spécifique, avec la fierté d’ailleurs de ces spécificités qui font un des bonheurs de nos métiers. Nous allons tous être, ici, du côté de la Bibliothèque, attentifs à ce qui se dira." (Jean-Noël Jeanneney, extrait de l'ouverture.)

Ce livre est classé dans les catégories :

0,00 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Publics : quelles attentes ? Bibliothèques : quelles concurrences ?”

Fiche technique

Résumé

"Connaître le public, c’est, en définitive, approfondir notre réflexion sur notre raison d’être puisqu’il s’agit de savoir ce que les services que nous proposons peuvent rencontrer d’attentes des uns et des autres. Vous êtes ici, si j’ai bien compris, dans un thème qui prolonge les thèmes antérieurs, puisque vous avez déjà évoqué, en 1998, les publics et les usages des bibliothèques à Paris. Mais, cette fois-ci, il s’agit plus directement de réfléchir à ces publics et si vous avez employé les mots de « concurrence », peut-être est-ce avec le dessein de piquer l’intérêt... On aurait pu dire aussi : « quelles complémentarités ? », mais les concurrences fécondes sont toujours destinées à aboutir à la complémentarité. « Quelles concurrences ? », autrement dit : comment faire pour que, tout en ayant forcément des plages de recouvrement, nous affinions ce que chacun peut offrir de spécifique, avec la fierté d’ailleurs de ces spécificités qui font un des bonheurs de nos métiers. Nous allons tous être, ici, du côté de la Bibliothèque, attentifs à ce qui se dira." (Jean-Noël Jeanneney, extrait de l'ouverture.)

Biographie de Marie-Anne Toledano

Né en 1942, Jean-Noël Jeanneney est historien. Ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm et diplômé de l'Institut d'études politiques, il est agrégé d'histoire et docteur ès lettres. Il est professeur des universités à l'Institut d'études politiques depuis 1977.Jean-Noël Jeanneney a présidé Radio FranceetRadio France internationale, de 1982 à 1986, et la Mission du Bicentenaire de la Révolution française en 1988-1989. Il a été Secrétaire d'État au Commerce extérieur (1991-1992) et à la Communication (1992-1993) et président de la Bibliothèque nationale de France de 2002 à 2007. Conseiller de la rédaction de la revue L'Histoire depuis sa création, il dirige et présente l'émission Concordance des temps, le samedi matin, sur France Culture. Il préside le Conseil scientifique des Rendez-vous de l'Histoire de Blois, le Festival international du film d'Histoire de Pessac, le jury du Prix du Livre d'histoire du Sénat.Jean-Noël Jeanneney a signé des documentaires historiques pour la télévision, notamment un Léon Blum, un Senghor, un De Valera, et, en collaboration, une Histoire des élections présidentielles et douze Batailles de la République.Il est l'auteur de nombreux ouvrages, entre autres : François de Wendel en République (Seuil, 1976 ; Perrin, 2004), Leçon d'histoire pour une gauche au pouvoir, la Faillite du Cartel, 1924-1926, (Seuil, 1977, réédité en 2003), Le « Monde » de Beuve-Méry ou le métier d'Alceste, (Seuil, 1979), L'Argent caché (Fayard, 1981 ; Le Seuil-Fayard, coll. « Points », 1984), Concordances des temps. Chroniques sur l'actualité du passé (Seuil, 1987, réédité en 1991), Georges Mandel, l'homme qu'on attendait (Seuil, 1991, réédité en 2008), L'Avenir vient de loin, essai sur la gauche (Seuil, 1994, réédité en 2002), Une Histoire des médias des origines à nos jours, (Seuil, 1996 ; Points, 2001), La République a besoin d'histoire, interventions (Seuil, 2000), Une Histoire des médias des origines à nos jours (Seuil, réédité en 2001, traduit en cinq langues), L'Écho du siècle, dictionnaire historique de la radio et de la télévision en France (Hachette Littératures, Arte et la Cinquième, réédité en 2001), Le Duel, une passion française (Seuil, 2004), Clemenceau, portrait d'un homme libre (Mengès, 2005), Quand Google défie l'Europe : Plaidoyer pour un sursaut (Mille et une nuits, 2005, réédité en 2006, traduit en dix langues) et La Provende et l'étamine, lectures historiques et politiques (1976-2007) (Tallandier, 2007).

Code du travail, formation professionnelle, assurance-chômage, apprentissage, chemins de fer, prisons ou retraites, les réformes sociales engagées par le président Macron ont un point commun : elles sont d’inspiration nordique, une originalité dans l’histoire politique française. Mais les équipes du président connaissent-elles bien les systèmes nordiques, les raisons de leur réussite et leurs limites sur ces différents sujets ? C’est tout l’enjeu du quinquennat, et ce livre est une invitation au voyage dans les pays nordiques, et en particulier en Suède, pour découvrir la manière dont ces questions sociales y ont été abordées avec pragmatisme, et avec des succès divers, afin d’en tirer les leçons pour notre pays, et découvrir où Emmanuel Macron pourrait nous emmener.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire