Votre compte

Revue des Deux Mondes avril 2019


Dossier – Peuple contre élites. Histoire d’une France brisée
→ Entretien avec Christophe Guilluy. « Notre modèle de société n’est plus viable »
Christophe Guilluy analyse le mouvement des « gilets jaunes », symbole d’une profonde fracture française. Si les élites n’entendent pas le message, le géographe redoute l’avènement d’un « totalitarisme soft ».

→ La société ouverte a-t-elle tenu (toutes) ses promesses ? par Jacques de Saint Victor
Au-delà du débat « société ouverte » contre « société fermée », Jacques de Saint Victor se demande si un processus d’ouverture ne conduit pas à des logiques de fermeture, en d’autres termes si l’hypercapitalisme mondialisé ne sert pas le pouvoir d’une petite oligarchie au détriment des classes moyennes et inférieures.

→ Karl Popper, penseur de la société ouverte par Robert Kopp
Karl Popper théorisa la société ouverte, rempart, selon lui, contre les idées totalitaires.

→ Pourquoi le libéralisme n’est pas l’ennemi du peuple par Laetitia Strauch-Bonart
Laetitia Strauch-Bonart dénonce les critiques faites à l’encontre du libéralisme : fermer l’économie ne fera pas disparaître le chômage ni la misère.

→ Les limites de l’identité par Nathalie Heinich
L’identité repose sur des réalités sociales et des institutions. La remettre en cause n’est pas libérateur, n’en déplaise aux adeptes du déconstructionnisme.

→ Le culte dévastateur du « bon vieux temps » par Pierre-Antoine Delhommais
Pierre-Antoine Delhommais décrypte la vision idéalisée du passé, source, pour lui, de pessimisme et de repli sur soi.

Et aussi Renaud Beauchard, Sébastien Lapaque, Jean-Paul Clément et Marin de Viry

Littérature
→ Inédit. « La littérature au secours de l’histoire » par David Diop
L’auteur de Frère d’âme (Seuil, 2018) montre combien ses romans s’inspirent de ses recherches sur les représentations européennes de l’Afrique du XVIIe au XXe siècle. Études et réflexions

→ Génocide arménien. Enquête sur les « ordres de tuer » de Talaat Pacha par Taline Ter Minassian
Taline Ter Minassian revient sur la publication de Killing orders, un ouvrage de l’historien Talaat Pacha paru aux États-Unis qui prouve le caractère intentionnel du génocide arménien.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Revue des Deux Mondes avril 2019”

Fiche technique

Résumé

Dossier – Peuple contre élites. Histoire d’une France brisée
→ Entretien avec Christophe Guilluy. « Notre modèle de société n’est plus viable »
Christophe Guilluy analyse le mouvement des « gilets jaunes », symbole d’une profonde fracture française. Si les élites n’entendent pas le message, le géographe redoute l’avènement d’un « totalitarisme soft ».

→ La société ouverte a-t-elle tenu (toutes) ses promesses ? par Jacques de Saint Victor
Au-delà du débat « société ouverte » contre « société fermée », Jacques de Saint Victor se demande si un processus d’ouverture ne conduit pas à des logiques de fermeture, en d’autres termes si l’hypercapitalisme mondialisé ne sert pas le pouvoir d’une petite oligarchie au détriment des classes moyennes et inférieures.

→ Karl Popper, penseur de la société ouverte par Robert Kopp
Karl Popper théorisa la société ouverte, rempart, selon lui, contre les idées totalitaires.

→ Pourquoi le libéralisme n’est pas l’ennemi du peuple par Laetitia Strauch-Bonart
Laetitia Strauch-Bonart dénonce les critiques faites à l’encontre du libéralisme : fermer l’économie ne fera pas disparaître le chômage ni la misère.

→ Les limites de l’identité par Nathalie Heinich
L’identité repose sur des réalités sociales et des institutions. La remettre en cause n’est pas libérateur, n’en déplaise aux adeptes du déconstructionnisme.

→ Le culte dévastateur du « bon vieux temps » par Pierre-Antoine Delhommais
Pierre-Antoine Delhommais décrypte la vision idéalisée du passé, source, pour lui, de pessimisme et de repli sur soi.

Et aussi Renaud Beauchard, Sébastien Lapaque, Jean-Paul Clément et Marin de Viry

Littérature
→ Inédit. « La littérature au secours de l’histoire » par David Diop
L’auteur de Frère d’âme (Seuil, 2018) montre combien ses romans s’inspirent de ses recherches sur les représentations européennes de l’Afrique du XVIIe au XXe siècle. Études et réflexions

→ Génocide arménien. Enquête sur les « ordres de tuer » de Talaat Pacha par Taline Ter Minassian
Taline Ter Minassian revient sur la publication de Killing orders, un ouvrage de l’historien Talaat Pacha paru aux États-Unis qui prouve le caractère intentionnel du génocide arménien.

Biographie de Jean-Luc Macia

Richard Millet est écrivain. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont, en 2014, Le Corps politique de Gérard Depardieu (Pierre-Guillaume de Roux) et Sibelius, Les Cygnes et le Silence (Gallimard).

Patrick Kéchichian est né à Paris en 1951. Il est journaliste, critique littéraire et écrivain.

Frédéric Verger est né en 1959. Il enseigne le français dans un lycée de la banlieue parisienne. Arden est son premier roman.

Professeur de littérature française du XVIIIe siècle à l'Université Paris IV-Sorbonne, Michel Delon est un spécialiste du siècle des Lumières (en particulier de l'histoire des idées et de la littérature libertine) qu'il a décrit pendant des années dans Le Magazine Littéraire et continue de décrire dans diverses autres revues.
Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur cette époque, dont L'invention du boudoir, et l'éditeur, notamment, du Dictionnaire européen des Lumières (1997), des OEuvres de Sade et des Contes et romans de Diderot dans la « Bibliothèque de la Pléiade ». Il a publié chez Albin Michel Le Principe de la délicatesse (2011) et Diderot, cul par-dessus tête (2013), pour lequel il a reçu le Prix littéraire Paris-Liège.


Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire