Votre compte

Revue des Deux Mondes juin 2016


→ Dossier : Les femmes, l’islam et la République
Élisabeth Badinter : « La gauche n’a jamais été aussi soumise aux injonctions religieuses... »
Grande figure du féminisme universaliste, Élisabeth Badinter retrace l’histoire des femmes depuis la Révolution française jusqu’à l’émergence de l’islam politique. La philosophe dénonce le dévoiement de l’antiracisme qui s’est transformé en défense du religieux.

La femme en islam : entre dogme religieux et tradition patriarcale par Malek Chebel
Trois facteurs oppriment la femme musulmane, selon Malek Chebel : les versets coraniques, la théologie salafiste et l’imaginaire de la concubine.

Modernité trompeuse du féminisme religieux et sexiste par Caroline Fourest
Pour Caroline Fourest, l’articulation féminisme et laïcité est devenue un véritable champ de bataille sémantique et idéologique depuis la fin du XIXe siècle.

Résister aux fantasmes par Leïla Slimani
L’Occident et l’Orient nourrissent des fantasmes à l’égard la femme musulmane, explique Leïla Slimani : les uns l’enferment dans un rôle de victime, les autres font du corps de la femme un moyen de jauger l’honneur, l’image et la vertu d’un peuple.

Le féminisme, pour le meilleur et pour le pire par Valérie Toranian
Valérie Toranian explique pourquoi le féminisme déroute, agace et divise.

Et aussi Bérénice Levet, Abnousse Shalmani et Pierre-André Taguieff

→ Etudes, reportages, réflexions
Daesh, l’argent et le pétrole par Øystein Noreng
Une réflexion d’Øystein Noreng sur l’exploitation et la commercialisation des revenus pétroliers au Moyen-Orient.

Les veilleurs de l’Aquarius par Jean-Paul Mari
Jean-Paul Mari a embarqué pendant 21 jours à bord de l’Aquarius, un navire qui porte secours aux migrants. Il raconte son odyssée.

→ Littérature
Portrait de novembre par Olivia Rosenthal
Olivia Rosenthal se souvient de ses rencontres lors des attentats de novembre 2015. Elle renoue avec les thématiques de son œuvre : comment se libérer de sa souffrance, comment trouver sa voie.

Frankenstein, deux cents ans plus tard par Michel Delon
Retour sur un mythe qui continue d’être exploité par la littérature et le cinéma.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Revue des Deux Mondes juin 2016”

Fiche technique

Résumé

→ Dossier : Les femmes, l’islam et la République
Élisabeth Badinter : « La gauche n’a jamais été aussi soumise aux injonctions religieuses... »
Grande figure du féminisme universaliste, Élisabeth Badinter retrace l’histoire des femmes depuis la Révolution française jusqu’à l’émergence de l’islam politique. La philosophe dénonce le dévoiement de l’antiracisme qui s’est transformé en défense du religieux.

La femme en islam : entre dogme religieux et tradition patriarcale par Malek Chebel
Trois facteurs oppriment la femme musulmane, selon Malek Chebel : les versets coraniques, la théologie salafiste et l’imaginaire de la concubine.

Modernité trompeuse du féminisme religieux et sexiste par Caroline Fourest
Pour Caroline Fourest, l’articulation féminisme et laïcité est devenue un véritable champ de bataille sémantique et idéologique depuis la fin du XIXe siècle.

Résister aux fantasmes par Leïla Slimani
L’Occident et l’Orient nourrissent des fantasmes à l’égard la femme musulmane, explique Leïla Slimani : les uns l’enferment dans un rôle de victime, les autres font du corps de la femme un moyen de jauger l’honneur, l’image et la vertu d’un peuple.

Le féminisme, pour le meilleur et pour le pire par Valérie Toranian
Valérie Toranian explique pourquoi le féminisme déroute, agace et divise.

Et aussi Bérénice Levet, Abnousse Shalmani et Pierre-André Taguieff

→ Etudes, reportages, réflexions
Daesh, l’argent et le pétrole par Øystein Noreng
Une réflexion d’Øystein Noreng sur l’exploitation et la commercialisation des revenus pétroliers au Moyen-Orient.

Les veilleurs de l’Aquarius par Jean-Paul Mari
Jean-Paul Mari a embarqué pendant 21 jours à bord de l’Aquarius, un navire qui porte secours aux migrants. Il raconte son odyssée.

→ Littérature
Portrait de novembre par Olivia Rosenthal
Olivia Rosenthal se souvient de ses rencontres lors des attentats de novembre 2015. Elle renoue avec les thématiques de son œuvre : comment se libérer de sa souffrance, comment trouver sa voie.

Frankenstein, deux cents ans plus tard par Michel Delon
Retour sur un mythe qui continue d’être exploité par la littérature et le cinéma.

Biographie d’Abnousse Shalmani

Née à Téhéran en 1977, Abnousse Shalmani s’exile avec sa famille à Paris, en 1985, suite à la révolution islamique. Après un début de carrière dans le journalisme et le cinéma, elle revient à sa vraie passion, la littérature, et signe deux livres remarqués : Khomeiny, Sade et moi et Les exilés meurent aussi d’amour (Grasset, 2014, 2018).

Bérénice Levet est docteur en philosophie et professeur de philosophie à l’Ecole Polytechnique et au Centre Sèvres. Elle est l'auteur du Musée imaginaire d’Hannah Arendt (Stock, 2011, Prix Montyon de l’Académie française 2012 et Prix de philosophie Perreau-Saussine, 2012) et de La Pensée des images, Entretiens avec François Boespflug sur l’art et le christianisme (Bayard, 2011). Elle collabore aux revues Le Débat, La Revue des Deux Mondes, Commentaire.

Lorsqu’il découvre les Protocoles des sages de Sion, début 1920, Hitler ne doute pas qu’il se trouve en présence d’un document révélant le programme secret des hauts dirigeants juifs, visant à devenir les maîtres du monde. Sa lecture du faux lui donne de surcroît un modèle d’interprétation de la révolution bolchevique, qu’il attribue aux Juifs. À partir du printemps 1920, se forme ainsi dans son esprit le mythe répulsif du « bolchevisme juif » à la conquête du monde, qui s’ajoute à la représentation préexistante du Juif comme maître de la finance internationale. Pour Hitler, lire les Protocoles, c’est apprendre à connaître les Juifs, comprendre les buts qu’ils poursuivent ainsi que leurs stratégies et leurs tactiques. C’est aussi expliquer la marche du monde par ses causes cachées. Les lire, c’est enfin se protéger contre « le Juif », voire commencer à gagner le combat contre l’ennemi absolu en se montrant capable de démonter ses mensonges et de déjouer ses manœuvres : « Le jour où il sera devenu le livre de chevet d’un peuple, le péril juif pourra être considéré comme conjuré. » Jusqu’en 1939, les Protocoles seront utilisés par les services de propagande du Troisième Reich et les thèmes conspirationnistes empruntés au faux auront structuré définitivement, dès le moment de sa formation, l’idéologie nazie.

Romancière, philosophe, critique littéraire et essayiste, Catherine Clément a publié une soixantaine de livres, parmi lesquels, aux éditions Albin Michel, Éloge de la nuit (2010) et Faire l'amour avec Dieu (2017).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire