Votre compte

Rien n’est encore joué

Sylvie Cohen (translator)


Le 2 juin 2018, à l’université de Tel-Aviv, Amos Oz donne sa dernière conférence. Il est gravement malade, conscient de sa fin imminente, et ses paroles résonnent comme un testament politique. Fervent défenseur de la paix, il plaide pour la solution à deux États au Moyen-Orient, leitmotiv de son œuvre et de ses combats. ' Si nous ne créons pas ici deux États, et vite, nous nous retrouverons avec un seul. Et ce ne sera pas un État binational. Cette bête curieuse n’existe pas. Ce sera tôt ou tard un État arabe, du Jourdain à la mer. ' Très tôt, Amos Oz avait souligné le danger que courrait le peuple juif s’il se retrouvait minoritaire. Clairvoyant, il fait néanmoins preuve d’un optimisme indéfectible, et exhorte le peuple israélien à prendre son destin en main car, répètet-il en reprenant une expression de l’écrivain Yosseph Hayim Brenner, ' rien n’est encore joué '.

Ce livre est classé dans les catégories :

4,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Rien n’est encore joué”

Fiche technique

  • Auteur : Amos Oz
  • traduit par : Sylvie Cohen
  • Éditeur : Editions Gallimard
  • Date de parution : 12/11/20
  • EAN : 9782072888885
  • Format : PDF
  • Nombre de pages: 56
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

Le 2 juin 2018, à l’université de Tel-Aviv, Amos Oz donne sa dernière conférence. Il est gravement malade, conscient de sa fin imminente, et ses paroles résonnent comme un testament politique. Fervent défenseur de la paix, il plaide pour la solution à deux États au Moyen-Orient, leitmotiv de son œuvre et de ses combats. ' Si nous ne créons pas ici deux États, et vite, nous nous retrouverons avec un seul. Et ce ne sera pas un État binational. Cette bête curieuse n’existe pas. Ce sera tôt ou tard un État arabe, du Jourdain à la mer. ' Très tôt, Amos Oz avait souligné le danger que courrait le peuple juif s’il se retrouvait minoritaire. Clairvoyant, il fait néanmoins preuve d’un optimisme indéfectible, et exhorte le peuple israélien à prendre son destin en main car, répètet-il en reprenant une expression de l’écrivain Yosseph Hayim Brenner, ' rien n’est encore joué '.

Biographie d’Amos Oz

Amos Klausner est né à Jérusalem en 1939 de parents immigrants juifs d’Europe de l’Est. Sa famille s’inscrit dans le mouvement sioniste et garde une certaine distance par rapport à la religion qu’elle trouve trop irrationnelle. À 15 ans, il adopte le patronyme Oz qui signifie, en hébreu, 'force'. Oz étudie la philosophie et la littérature hébraïque à l’Université de Jérusalem. Depuis que son premier roman fut publié en Israël en 1966, Amos Oz n’a cessé d’écrire, offrant en moyenne un livre par an. C’est en 1971 qu’on le découvre en France avec son roman 'Ailleurs peut-être'. Amos Oz a reçu les prix les plus prestigieux de tous pays et ses livres sont traduits dans plus de trente langues à travers le monde.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire