Votre compte

Roger-la-Honte


Entre l'influence des Misérables et celle du naturalisme, les romans de Jules Mary (1851-1922), construit avec habileté et efficacité, ont introduit le thème de l'erreur judiciaire commise contre une personne, injustement condamnée et finalement réhabilitée. Ses œuvres les plus connues (Roger-la-Honte, La Pocharde) furent adaptées au théâtre, puis au cinéma. Extrait : La victime s'est défendue, dit-il ; on a d'abord essayé de l'étrangler ; voyez, là, les traces des ongles de la main d'un homme robuste... puis, sans doute, parce qu'il ne mourait pas assez vite, on l'a achevé d'un coup de revolver -- ce qui prouve que nous ne sommes pas en présence d'un assassin vulgaire, mais d'un homme pressé d'en finir et qui a dû perdre la tête... car une détonation, en pleine nuit, c'est bien imprudent... La maison n'est pas isolée... La villa Montalais est à deux pas... Si monsieur et madame Laroque et les domestiques n'étaient pas couchés, ils ont certainement dû entendre ce coup de pistolet.

Ce livre est classé dans les catégories :

0,00 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Roger-la-Honte”

Fiche technique

  • Auteur : Jules Mary
  • Éditeur : Bibebook
  • Date de parution : 10/06/15
  • EAN : 9782824716718
  • Format : Multi-format
  • Protection : NC

Résumé

Entre l'influence des Misérables et celle du naturalisme, les romans de Jules Mary (1851-1922), construit avec habileté et efficacité, ont introduit le thème de l'erreur judiciaire commise contre une personne, injustement condamnée et finalement réhabilitée. Ses œuvres les plus connues (Roger-la-Honte, La Pocharde) furent adaptées au théâtre, puis au cinéma. Extrait : La victime s'est défendue, dit-il ; on a d'abord essayé de l'étrangler ; voyez, là, les traces des ongles de la main d'un homme robuste... puis, sans doute, parce qu'il ne mourait pas assez vite, on l'a achevé d'un coup de revolver -- ce qui prouve que nous ne sommes pas en présence d'un assassin vulgaire, mais d'un homme pressé d'en finir et qui a dû perdre la tête... car une détonation, en pleine nuit, c'est bien imprudent... La maison n'est pas isolée... La villa Montalais est à deux pas... Si monsieur et madame Laroque et les domestiques n'étaient pas couchés, ils ont certainement dû entendre ce coup de pistolet.

Biographie de Jules Mary

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire