Votre compte

Sciences po


Faire Sciences-Po : le rêve des parents et l’ambition des adolescents ! Et s’asseoir sur les bancs fréquentés par Paul Claudel, par Marcel Proust, par Georges Pompidou, par François Mitterrand, par Jacques Chirac et par Laurent Fabius. Dans cette grande fabrique à patrons et à hommes d’État semble battre le cœur de trois Républiques. Sciences-Po est un mythe, mais que connaissons-nous de son histoire, de ses pratiques, de son « esprit » ? Rien, ou si peu, avant que Gérard Vincent entreprenne de sonder la mémoire de l’Institut. Des bourgeois éclairés qui, dans une France écrasée par la défaite de 1870, décident de fonder une école du savoir jusqu’aux Énarques issus de cette école du pouvoir, Gérard Vincent démonte les ressorts d’une influence et d’une réussite. Les cours d’André Siegfried ou de Raymond Barre, le parcours compliqué des étudiants des conférences de méthode aux écuries qui préparent à l’ENA, l’angoisse du « grand Oral », enfin le rôle feutré mais souvent décisif des dirigeants. Tout y est, jusqu’aux copies des « grands hommes ». Plus qu’une radiographie, ce livre est un témoignage et un hommage rendu à l’une des plus célèbres institutions de l’Université française.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Sciences po”

Fiche technique

Résumé

Faire Sciences-Po : le rêve des parents et l’ambition des adolescents ! Et s’asseoir sur les bancs fréquentés par Paul Claudel, par Marcel Proust, par Georges Pompidou, par François Mitterrand, par Jacques Chirac et par Laurent Fabius. Dans cette grande fabrique à patrons et à hommes d’État semble battre le cœur de trois Républiques. Sciences-Po est un mythe, mais que connaissons-nous de son histoire, de ses pratiques, de son « esprit » ? Rien, ou si peu, avant que Gérard Vincent entreprenne de sonder la mémoire de l’Institut. Des bourgeois éclairés qui, dans une France écrasée par la défaite de 1870, décident de fonder une école du savoir jusqu’aux Énarques issus de cette école du pouvoir, Gérard Vincent démonte les ressorts d’une influence et d’une réussite. Les cours d’André Siegfried ou de Raymond Barre, le parcours compliqué des étudiants des conférences de méthode aux écuries qui préparent à l’ENA, l’angoisse du « grand Oral », enfin le rôle feutré mais souvent décisif des dirigeants. Tout y est, jusqu’aux copies des « grands hommes ». Plus qu’une radiographie, ce livre est un témoignage et un hommage rendu à l’une des plus célèbres institutions de l’Université française.

Biographie de Gérard Vincent

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire