Votre compte

Séquences. No. 292, Septembre-Octobre 2014


Peu d’artistes ont autant inventé leur langage cinématographique ou dévoilé le corps masculin d’une manière aussi flagrante que Peter Greenaway. Avec Eisenstein in Guanajuato, le truculent cinéaste de The Cook, The Thief, His Wife & Her Lover louvoie à nouveau entre les rives du sexe et de la mort, dont les périlleux méandres changèrent à jamais le propos et l’œuvre du réalisateur soviétique. La section critique de ce numéro se penche sur des films de fiction comme Boychoir, décrit comme « les nouveaux choristes », sur Timbuktu d’Abderrahmane Sissako, ainsi que sur le canular version 2.0 de Sophie Deraspe, le Profil Amina. La revue fait aussi le point sur les derniers Rendez-vous du cinéma québécois, la récente Berlinale et sur le festival Regard sur le court métrage au Saguenay. En terminant, la rétrospective soulignant les 60 ans de Séquences se poursuit, avec un arrêt sur les années 1975 à 1984, particulièrement marqué par le cinéma de Fassbinder.
3,53 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Séquences. No. 292, Septembre-Octobre 2014”

Fiche technique

Résumé

Peu d’artistes ont autant inventé leur langage cinématographique ou dévoilé le corps masculin d’une manière aussi flagrante que Peter Greenaway. Avec Eisenstein in Guanajuato, le truculent cinéaste de The Cook, The Thief, His Wife & Her Lover louvoie à nouveau entre les rives du sexe et de la mort, dont les périlleux méandres changèrent à jamais le propos et l’œuvre du réalisateur soviétique. La section critique de ce numéro se penche sur des films de fiction comme Boychoir, décrit comme « les nouveaux choristes », sur Timbuktu d’Abderrahmane Sissako, ainsi que sur le canular version 2.0 de Sophie Deraspe, le Profil Amina. La revue fait aussi le point sur les derniers Rendez-vous du cinéma québécois, la récente Berlinale et sur le festival Regard sur le court métrage au Saguenay. En terminant, la rétrospective soulignant les 60 ans de Séquences se poursuit, avec un arrêt sur les années 1975 à 1984, particulièrement marqué par le cinéma de Fassbinder.

Biographie de Élie Castiel

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire