Votre compte

Solaris 191


LES FICTIONS : Prix Solaris 2014 – « La Colocation », de Josée Lepire ; « Pour une littérature hors-la-loi », d'Éric Gauthier ; « Une petite lumière », d'Emmanuel trotobas ; « Éveil », de Geneviève Blouin ; « La Décharge », de Francine Pelletier ; « La Muse de Versurleau », de Gaël-Pierre Covell ; « Emma », de Dave Côté ; « Marie-Amélie », d'Isabelle Lauzon ; « Attente », de Mathieu Croisetière. LES ARTICLES : « Les Films de zombies : du meilleur au pire… », de Valérie Bédard et Mario Giguère ; « Le Cabinet de curiosités, ou l'émerveillement du monde », de Mario Tessier. LES CHRONIQUES : « Sci-néma » ; « Les Littéranautes » ; « Lectures ».

Ce livre est classé dans les catégories :

4,99 €
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Solaris 191”

Fiche technique

Résumé

LES FICTIONS : Prix Solaris 2014 – « La Colocation », de Josée Lepire ; « Pour une littérature hors-la-loi », d'Éric Gauthier ; « Une petite lumière », d'Emmanuel trotobas ; « Éveil », de Geneviève Blouin ; « La Décharge », de Francine Pelletier ; « La Muse de Versurleau », de Gaël-Pierre Covell ; « Emma », de Dave Côté ; « Marie-Amélie », d'Isabelle Lauzon ; « Attente », de Mathieu Croisetière. LES ARTICLES : « Les Films de zombies : du meilleur au pire… », de Valérie Bédard et Mario Giguère ; « Le Cabinet de curiosités, ou l'émerveillement du monde », de Mario Tessier. LES CHRONIQUES : « Sci-néma » ; « Les Littéranautes » ; « Lectures ».

Biographie de Josée Lepire

Depuis toujours, Josée se raconte des histoires et lit celles des autres, avec une préférence marquée pour la science-fiction et la fantasy, l’histoire et la mythologie. Égarée dans les méandres universitaires et les emplois hétéroclites dans la vingtaine, sa passion pour le genre – et la science-fiction dans tous les médias en particulier – persiste et elle s’y replonge grâce à la découverte du Congrès Boréal et à sa participation aux ateliers d’écriture d’Élisabeth Vonarburg. Elle publie une première nouvelle en 2008, dans la revue Zinc, puis elle remporte une première fois le prix Solaris en 2011 pour sa nouvelle « Le Substitut », avant d’être récompensée à nouveau de ce prix en 2014. Vous pouvez suivre ses péripéties d’écrivaine-geek-lectrice sur son blogue Salon de thé sur Saturne à http://joseelepire.blogspot.ca/ Depuis 1999, Éric Gauthier raconte des histoires étranges aussi bien sur papier qu’en spectacle. Il s’est produit sur une multitude de scènes, du Sergent recruteur (à Montréal) jusqu’en France, au Yukon et en Serbie. Il s’est affirmé comme romancier avec Une fêlure au flanc du monde (2008) mettant en vedette un héros à la magie moderne et imprévisible. Il a remporté le Grand Prix de la science-fiction et du fantastique québécois avec son recueil de contes Terre des pigeons (2002), ainsi que les prix Jacques-Brossard et Boréal avec son roman Montréel (2011), une réinvention fantastique de la ville de Montréal. Informaticien défroqué, Abitibien errant, il habite maintenant Sherbrooke où il poursuit sa chronique de l’insolite. D’autres histoires complètes de l’auteur vous attendent sur son site Web. Né en 1971 près de Lyon, en France, Emmanuel Trotobas noircit des cahiers depuis sa jeunesse. Il a suivi différentes formations dans les champs du secrétariat et de la gestion, du droit, des langues étrangères, du tourisme, de la reliure artisanale. Le tourisme l’a mené au Québec où il a migré. Ses emplois ont accompagné les nécessités du parcours et principalement été alimentaires. Il a participé à quelques ateliers d’écritures, quelques cours en lettres à l’Université du Québec à Chicoutimi. De nombreux textes dorment dans ses tiroirs. Ils dévoileront ses intérêts dont la culture, l’environnement, l’humain. Historienne férue d’arts martiaux, Geneviève Blouin, entre deux projets de romans, aime tâter du texte court. Cet éclectisme semble lui réussir, car ses nouvelles et novella se sont méritées quelques prix, notamment un Aurora-Boréal pour la novella Le Chasseur (Les Six brumes), tandis que sa trilogie de romans historiques Hanaken (Phoenix) a reçu le Prix Canada-Japon en 2016. Titulaire d’une maîtrise en histoire de l’Antiquité, Geneviève se définit parfois comme une spécialiste des gens nés « avant le péché originel ». Francine Pelletier est née à Laval en 1959. Après des études en enseignement du français à l’UQAM, elle publie, à partir de 1983, de nombreux textes de science-fiction, d’abord en revue, puis en anthologies et collectifs. Elle a publié plus d’une quinzaine de romans pour jeunes adolescents, mais ce sont ses œuvres pour le grand public qui ont obtenu le plus de reconnaissance. En 1988, son recueil le Temps des migrations recevait le Grand Prix de la science-fiction et du fantastique québécois pour la nouvelle « La Petite Fille du silence », puis le prix Boréal du meilleur livre de l’année. Les deuxième et troisième tomes de sa trilogie « Le Sable et l’Acier » ont à leur tour reçu le Grand Prix, en 1999. De plus, le deuxième tome de cette trilogie, le roman Samiva de Frée, a reçu le prix Boréal 1999 ainsi que le prix Aurora 2000 de la science-fiction canadienne. Gaël-Pierre Covell a 40 ans, il vit dans la Drôme, dans le sud-est de la France, avec son épouse et son gamin d’un an et demi (Cratapon ; mais on l’appelle Martin). Il a été aide-soignant-vétérinaire, travailleur à la chaîne, libraire, guide touristique dans le plus haut donjon de France, et opère en ce moment comme vendeur dans une jardinerie. Ayant découvert Le Seigneur des Anneaux à 14 ans, il a décidé que c’est ce genre de littérature qu’il avait envie de lire et, à terme, d’écrire – même si les histoires qu’il raconte n’ont parfois plus beaucoup de rapport avec la Terre du Milieu… Sinon, il est féru d’Histoire, anglophile, aime la philosophie et les randonnées en montagne. Dave Côté a commencé à écrire en produisant un manuscrit par an et en l’envoyant chez des éditeurs en se disant qu’à la longue, on finirait par le reconnaître et lui accorder une chance. Après ses premières publications dans Brins d’Éternité et dans Clair Obscur ainsi que ses premiers ateliers d’écriture, il a vu la réelle importance que les nouvelles littéraires pouvaient occuper dans sa démarche. Il continue donc à laisser place aux personnages loufoques qui naissent dans son esprit, aussi bien dans des nouvelles parues chez Solaris que dans son roman Noir Azur, publié aux Six Brumes. Mère de famille, secrétaire dans une caserne de pompiers et amatrice de pêche, Isabelle Lauzon écrit dans différents genres et pour divers publics. Elle a publié des nouvelles littéraires chez Brins d’éternité, Virages, Horrifique et Moebius et son roman jeunesse Malina mi-sorcière mi-fée (Éditions Z’ailées) paraîtra sous peu. On peut la suivresur le Web au : http://laplumevolage.blogspot.com. Mathieu Croisetière est né en 1975 à Sainte-Ursule, en Mauricie. Il commence à écrire des « livres dont vous êtes le héros » et des romans de fantasy vers l’âge de onze ans. Stephen King et Clive Barker sont parmi ses premières lectures. Plus tard, des études en littérature lui font découvrir la poésie et la philosophie. Il compte deux recueils de poésie à son actif, La Vie basse et La Fin des mots, parus aux Éditions d’art Le Sabord. Il a publié une première nouvelle de style fantastique dans Solaris au printemps 2013.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire